Allemagne : Chronique d’attaques contre ce monde – Du 19 au 26 mai 2019 (4)

Brême, 26 mai 2019 : Du foot de rue à l’émeute.
Vers 23h45 samedi, près de 300 personnes se sont retrouvées
au carrefour de Sielwall pour une partie de football. Un appel avait circulé peu de temps avant sur internet. Les affrontements commencent au moment où les flics interviennent vers 00h30 pour rétablir le trafic: les larbins de l’Etat ne s’attendaient certainement pas à une réaction aussi hostile. Sacs de peinture, bouteilles et feux d’artifice ont immédiatement volé en leur direction, en en blessant quatre légèrement. Les postes de police de divers quartiers (du centre-ville (Wall), de Gröpelingen et de Woltmershausen) sont attaqués à coups de pierres, de marteaux et de peinture. Cinq véhicules de patrouille sont endommagés au total.

Plusieurs vitrines de magasins du centre-ville ont volé en éclats. La mairie a aussi perdu une vitre. Preuve que les flics locaux ont été totalement pris au dépourvu, des renforts ont du être appelés de Basse-Saxe, augmentant le nombre de flics anti-émeutes mobilisés à 100 agents. Ce n’est que vers 1h45 que les flics ont pu rétablir l’ordre. Une personne aurait été interpellée. Cf le communiqué de revendication signé « des groupes autonomes »


Erfurt, 24 mai 2019 : tôt vendredi matin, une camionnette du parti fasciste « Troisième Voie » (« Der Dritte Weg ») est réduite en cendres sur la Stielerstraße. Le bureau du parti qui se trouve juste à côté a aussi été endommagé. Après avoir pété une vitre, les vandales ont propulsé de la peinture à l’intérieur du bâtiment. Les flics évaluent les dégâts à plus de 10.000 euros et sont sur la piste d’un « acte à caractère politique ».


Hannovre, 24 mai 2019 : attaques simultanées contre des sociétés immobilières.
« Vonovia : acide butyrique dans le système de ventilation d’une camionnette, slogans sur le capot et peinture sur les vitres. Agence de ‘Weiden Immobilien’ : bitume sur la façade et les vitres (cf photo ci-contre). Agence ‘Gerlach’ : vitres de l’entrée brisées » [les dégâts pour cette agence immobilière de la Rafaelstr. s’élèvent à 4000 euros selon la presse]. Un communiqué publié sur internet revendique ces actions directes coordonnées en l’espace d’une nuit : « nos attaques se dirigent de manière générale contre le principe visant à s’enrichir en vendant et en gérant des logements » La suite ici.


Hambourg, 23 mai 2019 : nouvelle attaque contre les partis politiques. Au cours de la nuit de mercredi à jeudi, deux bureaux de partis politiques sont pris pour cible à Eimsbüttel. Les vitres de deux partis de gauche comme de droite sont brisées: celles de la permanence parlementaire du parti libéral du FDP de la Schopstraße, ainsi que celle du bureau du parti des Verts de la Methfesselstraße. Ces deux attaques interviennent quelques jours seulement avant les élections européennes.

Lübeck, 20 mai 2019 : la voiture du député au Landtag de l’AfD, Claus Schaffer, est détruite par les flammes dans la nuit de dimanche à lundi. Les dégâts s’élèvent à plus de 10.000 euros. Un membre du groupe de l’AfD au Landtag de Kiel a repris la version policière (celle d’un commissaire du service « incendie criminel »), à savoir que des inconnus auraient allumé un des pneus du véhicule à l’aide d’un produit inflammable.


Bielefeld, 20 mai 2019 : au cours de la nuit, des pavés sont jetés sur les vitrines du siège du parti libéral du FDP situé dans la August-Bebel-Straße. L’attaque se serait produite lundi entre 2 et 3h du matin, d’après les flics. C’est un citoyen du secteur, réveillé par le bruit, qui a immédiatement prévenu les autorités. D’après une porte-parole de la police, les dégâts se chiffreraient à près de 8000 euros.


Dresde, 19 mai 2019 : au cours de la nuit, plusieurs voitures de la société immobilière VONOVIA sont détruites par le feu. Peu après 2h, l’une a complètement flambé, deux autres ont brûlé à l’avant au niveau du moteur et une quatrième a souffert de la chaleur des flammes. Et bonne nouvelle, les flics n’ont aucune trace des pyromanes inspirés. Aucun témoin ne s’est signalé auprès de leur service pour cette nuit enflammée. Vonovia est l’un des principaux acteurs de la gentrification et de la guerre aux pauvres en Allemagne, ce qui explique en partie pourquoi elle est régulièrement prise pour cible.

[Brèves traduites à partir de la presse allemande via Chronik]

This entry was posted in A bas le patriotisme, ACAB, Actions directes, Anti-électoral, Contre l'aménagement du territoire et l'embourgeoisement des quartiers, Contre la société de contrôle et de surveillance and tagged , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.