Foix (Ariège) : Les flics de la mairie pensaient avoir mis leur nouvelle bagnole à l’abri – 18 juin 2020

En garant leur voiture neuve devant le commissariat de la police nationale, la police municipale de Foix pensait l’avoir mis sous bonne garde. Les caméras du secteur n’y ont rien changé, puisque dans la nuit du mercredi 17 au jeudi 18 juin, le véhicule des uniformes municipaux a été incendié aux alentours de 3h30. 

Une vitre arrière de la voiture a été brisée pour y introduire un engin incendiaire de type cocktail Molotov: l’ensemble de l’habitacle a été rongé par les flammes.

Les keufs en service de nuit ont commencé à éteindre les flammes à l’aide d’extincteurs avant d’être relayés par les pompiers.

Les journaflics de La Dépêche s’interrogent : « Cet acte est-il en lien avec les nombreux contrôles effectués hier par les policiers municipaux dans la ville de Foix ? S’agit-il d’une vengeance ? Ou y a-t-il un lien avec le climat tendu autour des violences policières ? Les agents municipaux se posent la question.
Norbert Meler, maire de Foix, et Pascale Canal, adjointe, étaient sur place ce matin pour discuter avec les agents municipaux et constaté les dégâts. « Au-delà de cet acte malveillant, j’ai toujours eu du mal avec l’anonymat pour dénoncer quelque chose », a simplement déploré le maire de la ville. »

This entry was posted in ACAB, Actions directes, Contre la société de contrôle et de surveillance and tagged , , , . Bookmark the permalink.