Rome, Italie : A propos de l’opération Bialystock – 12 juin 2020

On apprend par les journaux italiens que ce 12 juin 2020, une nouvelle opération répressive a frappé les anarchistes, cette fois à Rome. 7 personnes (cinq hommes et deux femmes) âgées de 30 à 40 ans ont été arrêtées à Rome, dans la région de Saint-Étienne (Loire) et en Espagne. 5 ont été incarcérées et deux assignées à résidence. Les inculpations portent sur plusieurs attaques incendiaires et explosives, dont celle contre la caserne des Carabinieri de San Giovanni à Rome en décembre 2017, ou encore celles contre des véhicules d’autopartage de la multinationale ‘Eni’ (cf ici et ) et d’autres non mentionnées en solidarité avec les compagnon.ne.s inculpé.e.s dans le procès « Panico »… Ci-dessous le communiqué des occupant.e.s du squat ‘Bencivenga Occupato’ perquisitionné à l’aube de ce 12/06.

A propos de l’opération Bialystock

L’énième opération répressive contre les anarchistes a débuté à l’aube du 12 juin 2020 dans les territoires dominés par les États italien, français et espagnol. En grande pompe, cagoulés et armes au poing, les agents ont perquisitionné plusieurs maisons, saisi du matériel habituel et arrêté 7 personnes : 5 d’entre elles ont été incarcérées et 2 assignées à résidence.

Rien de nouveau sous le ciel étoilé.
Les accusations que l’État porte contre elles sont diverses, notamment celles d’association subversive à des fins terroristes, ainsi qu’incendie criminel, incitation à commettre des délits, etc.

Désormais, on se fout de leurs chicaneries judiciaires, mais il est nécessaire de rappeler que l’action directe, l’entraide, le refus de toute hiérarchie et de toute autorité ainsi que la pratique de la solidarité restent l’expression de notre tension anarchiste.

Entrer dans leur logique de coupables et d’innocents ne nous intéressent pas, les individus ciblés sont nos compagnon.ne.s et ils auront notre soutien, notre solidarité et notre complicité.

Ros [1] de merde
A chacun le sien.

Des occupant.e.s du ‘Bencivenga Occupato’

Pour le moment, les adresses des compagnon.ne.s incarcéré.e.s sont :

Nico Aurigemma
C.C Rieti
Viale Maestri Del Lavoro, 2 – 02100 Vazia (RI)

Flavia Di Giannantonio
C.C Femminile Rebibbia
Via Bartolo Longo 92. Roma 00156

Claudio Zaccone
C.C Siracusa Via Monasteri, 20C.
Contrada Cavadonna
Siracusa 96100

[Communiqué reçu par mail et traduit de l’italien]


NdT:
[1] désigne une section des Carabinieri.

This entry was posted in Répression, solidarité and tagged , , , , , , , . Bookmark the permalink.