Allemagne : Briser le confinement pour l’action directe !

4 et 6 avril, Munich : Brûle, trottinette électrique, brûle !

Samedi 4 avril 2020, des inconnus ont incendié deux trottinettes électriques dans le quartier Freimann vers 21h40. Peu après, lundi 6 avril, en début d’après-midi, une trottinette électrique a également été incendiée aux abords du Jardin Anglais.

Ce ne sont pas les premières attaques contre la flotte de trottinettes électriques à Munich. L’année dernière déjà, on a pu voir aux bords des routes nombre de ces engins hors-de-prix et inutiles sabotés.

Les sabotages allaient en même temps de roues bloquées par des attaches-câbles et des anti-vols, en passant par l’effacement du QR-Code et la souillure du guidon avec du dentifrice, du cirage à chaussures, de la mousse à raser… jusqu’aux trottinettes plongées dans l’Isar et dans d’autres étendues d’eau.

[Traduit de l’allemand de Zündlumpen, 10.04.20]


Munich : Crève le collabo de la gentrification… et le confinement !

Tous les pneus d’une camionnette de Vonovia ont été crevés. Comme c’est facile de profiter du fait qu’il n’y ait jamais eu aussi peu d’activités le soir et la nuit qu’auparavant… Actions directes plutôt que la quarantaine à la maison !

[Traduit de l’allemand de indymedia, 10.04.20]


7 avril, Weimar : les bureaux de Engel&Völkers défoncés

Le 7 avril à Weimar, les bureaux de Engel-und Völkers au 11 de la Kaufstraße ont perdu leurs vitres. Dans un communiqué, les assaillants précisent: « Notre attaque a ciblé la politique des loyers, la gentrification, l’aliénation et l’autorité. »

This entry was posted in Actions directes, Contre l'aménagement du territoire et l'embourgeoisement des quartiers and tagged , , , , , , , . Bookmark the permalink.