Des arrestations à Bourges, Paris et Saint-Nazaire – 11 et 12 mars 2020

Bourges (Cher) : arrestation pour les sabotages d’horodateurs – 11 mars 2020

Dans la nuit du 9 au 10 mars à Bourges, un parcmètre est de nouveau saboté place Mirpied. Cette fois, les policiers ont pu arrêter un homme de 51 ans pour ce nouveau sabotage d’horodateurs. Ils sont parvenus à remonter jusqu’à lui à cause des images de vidéosurveillance. À son domicile, ils ont retrouvé deux masses et des bombes de peinture qui pourraient l’incriminer.
L’homme s’est expliqué : il a voulu se venger car l’administration avait refusé de lui octroyer des délais de paiement pour s’acquitter d’amendes. Ce Berruyer avait d’ailleurs tagué des insultes sur le mur de la préfecture à Bourges, lundi soir. Il sera donc convoqué le 2 juillet devant le tribunal pour destruction aggravée de biens d’utilité publique et inscription par tag aggravée. 

Ces dernières semaines, dix-huit horodateurs avaient été vandalisés à Bourges. Un préjudice évalué à 108 000 euros par la ville.

[Repris de France Bleu, 11 mars 2020]


Paris et Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) : deux arrestations pour la manif anniversaire des gilets jaunes à Nantes – 12 mars 2020

Deux hommes ayant pris part à l’acte 53 du mouvement des Gilets jaunes, le 16 novembre 2019 à Nantes, ont été interpellés lundi 12 mars à Paris et à Saint-Nazaire.

Les enquêteurs ont pu réaliser leur sale travail en collectant non seulement des photos et vidéos des caméras de la ville (du Centre de supervision urbain, CSU), mais aussi en épluchant des films diffusés sur les réseaux sociaux.
« Les enquêteurs cherchaient à retrouver des hommes, soupçonnés de dégradations volontaires, lors de l’Acte 53 des Gilets jaunes, à Nantes, le 16 novembre 2019. L’étude de ces documents leur a permis d’identifier deux suspects, dont les téléphones bornaient justement sur l’itinéraire emprunté ce jour-là« .

L’un, sdf âgé de 18 ans et arrêté à Paris, est suspecté d’avoir détruit une caméra de vidéosurveillance de la Banque de France. L’autre personne arrếtée, âgée de 18 ans et vivant à Saint-Nazaire, aurait incendié des conteneurs à poubelles et un vélo Bicloo.
Ce même jour, ils auraient ensemble dégradé le système de barriérage du parking château Nantes Métropole et un abri de bus Semitan. Le préjudice total a été estimé à environ 50 000 €. Selon la police, ils ont reconnu les faits. Ils ont été placés sous contrôle judiciaire jusqu’à leur procès qui aura lieu le 14 mai.

[Repris de Ouest-France, 13.03.2020]

This entry was posted in Actions directes, Répression and tagged , , , , , , , , . Bookmark the permalink.