Paris et sa banlieue, France : Perquis’ et GAV pour sept personnes accusées des incendies de véhicules de matons de la prison de Fresnes

Lundi 10 septembre au petit matin, les policiers du SDPJ 94 ont débarqué chez des personnes soupçonnées d’être les auteures des incendies ayant visé depuis mai dernier des surveillants de la prison de Fresnes.

« Six jeunes ont été interpellés tôt dans la matinée. Un septième a été extrait d’un établissement pénitentiaire. Quatre jeunes majeurs et trois mineurs ont ainsi été placés en garde à vue pour destruction de biens privés et publics par incendie en bande organisée. » nous dit Le Parisien. On n’en sait pas davantage pour le moment.

Depuis mai dernier à Fresnes, douze véhicules de matons ont cramé sous leur nez en quatre temps [cf les articles qui parlent de ces incendies ici et ]

Pour rappel, plusieurs incendies ont frappé l’institution pénitentiaire et ses serviteurs zélés au cours du mois de juillet. A Lille, les matons de la prison de Séquedin ont vu brûler leurs véhicules garés devant la taule, tandis qu’à Besançon, cinq voitures du SPIP sont partis en fumée en une nuit.

Dans le même temps, l’Etat, à travers la voix de sa ministre Nicole Belloubet, annonce son « plan prison », mettant en place diverses mesures pour étendre la prison au-delà de ses murs (plus d’assignations à résidence, plus de ports de bracelets électroniques, etc…)

This entry was posted in Actions directes, Feu aux prisons, Répression, solidarité and tagged , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire