Sequedin, France : Représailles incendiaires contre les matons sur le parking de la taule

Dans la nuit de lundi 23 au mardi 24 juillet 2018 devant la prison de Sequedin, deux véhicules appartenant à des matons ont été incendiés sur le parking du personnel. Trois autres se trouvant à proximité ont aussi été endommagés par les flammes.

Une heure plus tôt (vers 1h du matin), les matons avaient intercepté une quarantaine de colis. Ces colis étaient lancés dans l’enceinte de la prison par des personnes solidaires de l’extérieur. Ces interceptions ont provoqué la colère des prisonniers, qui ont insulté et menacé les gardiens.

On apprend par la même occasion que sur le parking dédié aux visiteurs, la voiture d’un salarié d’une entreprise privée, venu faire de la maintenance, a été brûlée la semaine dernière.

Pour le secrétaire local de Force Ouvrière Sébastien Corselis, il est clair qu’il s’agissait « de représailles ». Les divers syndicats de matons demandent davantage de sécurité de leurs biens: que ce soit l’UFAP Unsa Justice, qui demande à ce « que les personnels pénitentiaires soient autorisés, en service de nuit, à garer leur véhicule dans l’enceinte de l’établissement ».  Il réclame aussi « une prise en charge financière par l’administration : les dégâts sont liés à leur fonction et à l’exercice de leurs missions ». Quant à Force Ouvrière, l’organisation souhaite l’installation de caméras de vidéosurveillance ainsi que du personnel pour sécuriser les parkings.

En mars 2017, le véhicule d’un surveillant avait également été incendié.

Des attaques similaires contre les matons ont eu lieu ces derniers temps, comme à Fresnes et à Valence.

[Reformulé de la presse, mardi 24 juillet 2018]

This entry was posted in Actions directes, Feu aux prisons, Répression, solidarité and tagged , , . Bookmark the permalink.