Lille, France : Stop au spécisme [Mise-à-jour 18 mai]

Dans la nuit de jeudi à vendredi 18 mai, la poissonnerie « Au Petit mousse », située près des halles de Wazemmes, a eu ses vitres brisées avec un tag sur le volet roulant, « Stop au spécisme ».

Peu auparavant, dans la nuit du 14 au 15 mai, la boucherie L’Esquermoise, située dans la rue du même nom dans le Vieux-Lille, avait connu le même sort. Les vitrines avaient été fracassées et le même tag avait été tracé à la bombe pour expliquer entre autres la raison de cette visite destructrice.

Une employée du magasin se rappelle: « Il y a environ un an, la vitrine avait été barbouillée avec du faux sang », avant d’ajouter « On avait été les premiers d’une longue série de magasins de boucherie attaqués dans la région ».

Fait peu banal, surtout quand il s’agit de dégradations sur des biens privés, la mairie de Lille (de gôche, rappelons-le!) a annoncé se porter partie civile dans ces deux affaires.

Dans un communiqué, le préfet du Nord Michel Lalande rappelait qu’au mois d’avril « sept boucheries de la métropole lilloise avaient été aspergées de faux sang ».

 

[Reformulé de la presse locale, 15.05.2018]

This entry was posted in Actions directes and tagged , , , . Bookmark the permalink.