Rome, Italie : Sabotage incendiaire de câbles électriques contre l’enfermement – Mai 2019

Il était une fois un train qui transportait vers l’aéroport beaucoup de personnes, qui partaient en vacances ou au travail.

Le train passait à côté d’un camp où étaient incarcérées des personnes dépourvues des papiers en règle. Ces personnes étaient souvent transportées de force vers ce même aéroport pour y être déportées.

C’est ainsi qu’une nuit humide de printemps, une étoile décida de filer* près de ces voies pour rappeler à quelques humainxs que le lieu où le train emmenait chaque jour les désirs des plus riches était aussi celui du
cauchemar de ceux qui étaient nés du mauvais côté du monde.

Il se dit que ceux qui ont vu cette étoile filante ont exprimé le voeu d’un monde sans prisons et sans frontières, où n’existent ni capitalisme, racisme et patriarcat ni aucune forme de pouvoir, et où on vit de liberté.

Solidarité avec ceux qui luttent à l’extérieur et à l’intérieur des prisons de toute sorte.

[Traduit de l’italien de roundrobin, 23/05/2019]

NdT:
* en italien, « étoile filante » se dit « étoile tombante » (stella cadente). « Tomber » est donc devenu ici « filer ».

This entry was posted in Actions directes, Contre les frontières, Feu aux prisons and tagged , , , . Bookmark the permalink.