Italie : Les verdicts contre les inculpés de l’opération Scripta Manent – 24 avril 2019

Op. Scripta Manent : 5 condamnations et 18 acquittements

Le procès s’est clôturé aujourd’hui [24 avril 2019], dans la salle bunker de la prison Le Vallette à Turin, avec 5 condamnations et 18 acquittements. La Cour d’Assises, présidée par la juge Alessandra Salvadori, a condamné Anna Beniamino à 17 ans, Alfredo Cospito à 20 ans, Nicola Gai à 9 ans, Marco Bisesti à 5 ans, et Alessandro Mercogliano à 5 ans.

L’opération Scripta Manent, dirigée par le procureur de Turin Sparagna concerne une série d’attaques signées FAI et FAI/FRI [Fédération Anarchiste Informelle – Front Révolutionnaire International] qui ont eu lieu entre 2003 et 2012, contre des commissaires, casernes des Carabinieri et RIS [la “police scientifique” des Carabinieri] et des hommes d’État (maires, le ministre de l’Intérieur), des journalistes, des entreprises engagées dans la restructuration des Centres de Rétention Administrative pour migrants, ainsi que le directeur d’un CRA.

Nicola Gai et Alfredo Cospito avaient déjà été condamnés à 9 et 10 ans de prison pour la jambisation, à Gênes, d’un patron d’Ansaldo Nucleare, Roberto Adinolfi, en mai 2012.

Tous les autres ont été acquittés. Les juges ont revu les accusations d’association, car les faits avaient déjà été jugés dans d’autres procès, ils ont retiré l’accusation « d’incitation à commettre des crimes et délits » via publication anarchiste dans les journaux ou sites Web.

[Reformulé depuis la presse par cracherdanslasoupe.noblogs.org, 24.04.2019]

This entry was posted in Contre-Information, Feu aux prisons, Répression and tagged , , , . Bookmark the permalink.