Allemagne : Brèves d’attaques (anonymes ou non) contre les flics, le travail et les flux ferroviaires [24 février-1er mars 2019]

Berlin, 1er mars 2019 : contre le travail et l’exploitation

Vendredi 1er mars vers 7h30, un employé d’une société de gardiennage a remarqué que plusieurs vitres du Jobcenter de Neukölnn avaient été brisées. Le gros des dégâts a été constaté au premier étage du bâtiment, situé Rollbergstraße.


Berlin, 27 février 2019 : attaque incendiaire du poste de police

Mercredi 27 février, un peu avant 4h, un incendie s’est déclaré devant l’entrée principale du commissariat de Mitte, situé dans la Invalidenstraße. Les flammes ont endommagé la partie accueil et la façade du bâtiment, qui a été noircie sur plusieurs mètres de haut.

D’après la police, un kiosque mobile de distribution de journaux dans lequel se trouvait un engin incendiaire a été déplacé devant la porte d’entrée principale. Des individus l’auraient ensuite allumé. La Sûreté de l’État a lancé une enquête. L’attaque a été revendiquée sur la plateforme indymedia allemagne (mais lien non disponible.. Censure?). Une traduction en anglais est disponible ici.


Dresde, 24 février 2019 : l’antiterrorisme saisie pour l’incendie de l’antenne de la Deutsche Bahn (qui ne s’est pas immolée)

« La direction régionale de la police judiciaire de Saxe (LKA) enquête sur un éventuel incendie criminel contre une antenne à Dresde et n’exclut pas une motivation à caractère politique. En l’état actuel des choses, un défaut technique n’en est pas la cause. L’incendie s’est déclaré tôt dimanche matin à proximité de l’arrêt ‘Dresden-Trachau’ du RER. Les dégâts ne sont pas chiffrés. La Deutsche Bahn a dû suspendre momentanément la ligne. Le centre anti-terroriste et anti-extrémiste de la direction régionale de la police judiciaire s’est saisie de l’enquête. [le « Gemeinsame Terrorismus- und Extremismus-Abwehrzentrum (GETZ) » est une commission d’enquête réunissant plus de 40 autorités régionales et fédérales visant à combattre l’extrémisme de droite et de gauche, la menace intérieure liée au terrorisme étranger et l’espionnage ». Elle est basée à Cologne et à Meckenheim au sein des locaux de la direction fédérale à la sécurité intérieure et de la direction fédérale de la police judiciaire].

This entry was posted in A bas le travail, ACAB, Actions directes, Contre la science et la technologie, Contre la société de contrôle et de surveillance and tagged , , , , , , . Bookmark the permalink.