Publication, Hourriya n°4 : Voyage vers l’abîme. Réflexions sur le technomonde

n° 4 – Voyage vers l’abîme. Réflexions sur le technomonde

Au cours de ces réflexions éparses sur le technomonde, on fera incursion dans les principaux domaines de la recherche actuelle et du développement technologique comme les nanotechnologies, les biotechnologies, la prolifération de l’électronique, les sciences
cognitives… afin de dessiner les contours de ce qui ressemble bel et bien à un nouveau projet de domination, une ultérieure mise-en-cage du monde et de ses habitants.
Un voyage vers l’abîme, en quelque sorte.

116 pages // mai 2017

Sommaire:

Où en sommes-nous ?
Phénoménologie de la machine
Incursion
Tout connecté
Génétiquement correct
Instrumentalisation
Minority Report
Transformer l’homme
L’univers technologique
Energie
Les citadelles de la science
Rupturistes
Les alibis
L’impossible consensus
Mais alors ?


A travers la publication d’une série de petits cahiers, « Hourriya » est un projet d’édition international lancé en 2016 qui se propose de participer à l’approfondissement des idées anarchistes. Les différentes contributions traiteront aussi bien d’expériences comme celle vécue en Syrie par des compagnons d’Alep, que de questions précises comme celles
sur l’organisation informelle, l’imprévu ou la science de la domination, sans hésiter parfois à effectuer des retours historiques. Les « Cahiers anarchistes internationalistes » s’appuieront donc autant sur des textes déjà publiés ailleurs que sur d’autres, écrits spécialement pour l’occasion, tout en étant toujours augmentés de préfaces (et de
postfaces selon les contextes) inédites.

Uniquement disponibles sur papier et au prix de 2 euros, ils paraîtront plusieurs fois par an et en plusieurs langues, dont notamment le français, l’allemand et l’anglais. Pour toute commande et informations complémentaires, on peut se rendre sur https://hourriya.noblogs.org

[Reçu par mail]

This entry was posted in Contre la science et la technologie, Publication and tagged , . Bookmark the permalink.