Carlencas-et-Levas (Hérault) : Antenne-relais muette sous confinement – Mi-mars 2020

Dans la presse locale du 9.6.20, on apprend qu’un pylône-émetteur a été vandalisé au début du confinement dans le Biterrois. Il s’agit précisément de l’antenne-relais de Carlencas-et-Levas, dans l’Hérault.

L’objet de l’article est d’annoncer que deux radios locales viennent de « retrouver leurs voix depuis Bédarieux ». Cela faisait trois mois qu’elles étaient restées muettes. Reste à savoir si c’était aussi le cas pour les réseaux mobiles de trois des quatre principaux opérateurs que sont SFR, Bouygues et Free…

Une chose est sûre, c’est que les journaflics savent quant à eux restés muets au sujet de diverses attaques en plein confinement, même si certaines d’entre elles ayant eu lieu dans la région du Midi sont sorties au compte-goutte et de manière confuse après un rapport des renseignements territoriaux et la publication d’une carte nationale du Parisien censée représenter les « sabotages attribués à l’ultra-gauche »  depuis mi-mars 2020. En voici donc quelques-unes: incendie de 4 voitures d’Enedis à Montpellier le 8 avril, de dégradations de boîtiers électriques et de câbles d’antennes-relais à Alès et à Aigues-Vives (Gard)

Le court article du Midi Libre reproduit ci-dessous:
« Au début du confinement, le site de Carlencas-et-Levas qui héberge les émetteurs de RCF Maguelonne Hérault et Radio Lodève a été vandalisé.

Dès le 11 mai, il a fallu commander et installer une nouvelle porte blindée, puis réparer les émetteurs. C’est chose faite depuis la semaine dernière, et les deux radios muettes depuis trois mois ont recommencé à émettre normalement sur la bande FM depuis ce lundi 8 juin. Sur le 94.3 pour RCF et sur le 95 pour Radio Lodève. »

This entry was posted in Actions directes, Contre la science et la technologie, Contre la société de contrôle et de surveillance and tagged , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.