Païta (Nouvelle-Calédonie) : Résistance active et destructrice face au confinement – 23 mars 2020 [7 interpellations, mise-à-jour 26.03.20]

Mise-à-jour, 26.03.20 :

Sept personnes ont été interpellées par la gendarmerie mercredi 25 mars pour ces attaques à l’aéroport de Tontouta. Plusieurs baies vitrées de l’aérogare et une quarantaine de voitures de location ont été détruites à coups de pierres.

[Repris de La 1ere Nouvelle-Calédonie]


Dans la nuit du dimanche 22 au lundi 23 mars 2020 à Païta, de nombreuses vitres de l’aérogare ont été fracassées par des jets de pierres. Ce ne sont pas les seules destructions à l’aéroport international de la Tontouta, puisque plusieurs véhicules des douanes et d’une entreprise de location garés sur un parking ont également été vandalisés.

« Et dans un communiqué diffusé lundi soir, le sénat coutumier dénonce «les actes de colère et de vandalisme récemment commis». «Nous appelons au calme et à la maîtrise», signe le président Hippolyte Sinewami Htamumu. «La violence ne remplace pas le dialogue. Les décisions prises dans l’urgence par les autorités publiques sans explications immédiates ne doivent pas inciter a la violence.» Le sénat demande plus largement à chaque citoyen de montrer une «résistance active et constructive face à la pandémie». » (Nouvelle-Calédonie la 1ere, 23.03.2020)

 

This entry was posted in Actions directes, Contre la société de contrôle et de surveillance and tagged , , , , , , . Bookmark the permalink.