« The Plague and The Fire » : Pour faire face à la situation créée par l’épidémie du coronavirus

Mise en ligne du site ‘The Plague & the Fire’ pour faire face à la situation créée par l’épidémie du coronavirus

Face à un fléau mondial, nous avons besoin de partager des réflexions radicales, par-delà les frontières linguistiques et nationales.
Pour que le feu naisse du fléau.
Et le feu peut apporter la liberté.

Ce site naît de la volonté de partager des réflexions matérielles sur les conséquences de cette épidémie. Nourrir une discussion qui permette de confronter les instruments critiques donnant à tous et à chacun la possibilité d’agir dans le présent.
Agir afin de subvertir l’ordre social actuel, pour libérer la planète et l’ensemble du « vivant » du fléau de cette société.

Comme nous le rappelle l’histoire de Londres, le feu peut naître du fléau, et du feu la démolition des structures de la domination. Dans l’incendie de 1666, au cours de l’épidémie de peste, des dizaines d’églises et une grande partie des bâtiments publics brûlèrent. Malheureusement, à la suite de cet incendie, Londres fut reconstruite de telle manière à favoriser le contrôle social et le gouvernement de la ville. Cette fois, nous voulons éviter que le moment de crise mène à une restructuration du système actuel.
Car cela ne pourrait se réaliser que dans un sens toujours plus autoritaire et sécuritaire.

Nous nous trouvons face à une des plus grandes crises que l’ordre social dominant ait jamais connue : le fondement idéologique tentant de le justifier s’écroule sous l’évidence d’un désastre écologique qui s’aggrave constamment, sur une planète surpeuplée, entièrement habitée et colonisée par les êtres humains.

C’est dans une telle situation que s’insère la pandémie que nous vivons actuellement, un événement amplement prévisible et presque prévu qui, très probablement, se reproduira dans l’avenir, avec des acteurs différents – que ce soit des virus, des famines ou des événements climatiques et atmosphériques catastrophiques.

La réclusion d’une bonne partie de la population qui en découle, causée par l’éco-fascisme de service, pourrait conduire à des situations de grande impatience, de rébellion et de révolte.
Voilà que ceux qui ont consacré leur vie à la pratique de l’obéissance en échange de la sécurité, de la contrainte et de l’obligation, découvrent tout à coup qu’un éternuement peut déboucher sur une fin inattendue.

Sans aucune sécurité, choisir de continuer à suivre la voie de l’obéissance ne peut qu’offrir les mêmes incertitudes offertes par sa désertion, par le choix risqué du chemin menant à la révolte. Un sentier non tracé, qui laisse derrière lui des siècles de domination pour explorer un futur de libération.
Pour tracer ce chemin, ou du moins pour tenter de le suivre, il est nécessaire d’ouvrir un débat, de se confronter continuellement sur la manière dont la domination réagit à l’évolution des événements, comprendre comment la frapper et comment soutenir les révoltes qui éclateront.
Par-delà les langues et les frontières.

Comment contribuer ?
Ce site est un instrument en constante évolution, ouvert à la collaboration et à l’aide de quiconque saisit l’importance d’une confrontation : traductions, nouvelles, propositions, élaborations graphiques et diffusion des différents textes sont des contributions toutes aussi importantes.

[Des textes en anglais, français, espagnol, italien et allemand sur The Plague & the Fire]

This entry was posted in Publication and tagged , , , . Bookmark the permalink.