Quelques sabotages contre le tourisme hivernal, en Isère et en Suisse – Janvier 2020

Isère : Sabotage de machines dans deux stations de ski la même nuit – 16 janvier 2020

Au Collet-d’Allevard (Isère), plusieurs engins de la station de ski ont été sabotés dans la nuit du mercredi 15 au jeudi 16 janvier 2020, selon le Dauphiné Libéré. Du liquide de refroidissement a été déversé dans les réservoirs de trois dameuses, d’une mini-pelle et d’une pelleteuse. Les faits se seraient déroulés ce jeudi aux alentours de deux heures. La station a marché au ralenti, puisque seules deux machines garées dans un hangar ont pu être utilisées pour damer les pistes.

Au cours de la même nuit, une autre station a été la cible d’actes de sabotage: à la station des Sept-Laux, du gravier a été versé dans les réservoirs de plusieurs dameuses (au nombre de 7 machines sabotées). La station n’a pas pu ouvrir et a porté plainte pour sabotage.

« Comme il n’a pas reneigé depuis près de trois semaines, la station a dû prendre la décision de garer sa flotte de dameuses à Pipay (1 550 m d’altitude) sur un chemin à l’écart des pistes. Normalement, elles sont stationnées dans un garage à Prapoutel (1 350 m d’altitude), mais la piste verte d’accès La Souchette est devenue impraticable pour les dameuses. Manque de neige, trop de terre. « Impossible de rouler là-dessus, on aurait saccagé nos pistes et endommagé nos véhicules », indique le patron de la station expliquant pourquoi la flotte est stationnée dehors et sur cet autre secteur. Mercredi en fin de journée, alors qu’ils allaient prendre leur service, les conducteurs des sept dameuses ont senti une odeur inhabituelle autour de leurs engins. Clairement, ça sentait le gasoil à plein nez. Un rapide tour des machines a permis de lever tout doute. On avait volontairement ouvert les réservoirs, et jeté dedans des graviers. […] Bien évidemment, il a porté plainte en gendarmerie. Et il n’exclut pas que l’on retrouve le ou les auteurs grâce aux webcams installées dans la station, mais il s’interroge quand même : « Est-ce l’acte de personnes isolées guère futées pour le coup ou celui d’un groupe de gauchistes anarchistes qui en veulent à ce modèle économique ? » » (LeDauphiné, 16 et 17.01.2020)


Eischoll (Valais) : le réservoir de la damneuse rongé au sucre – 6 janvier 2020

A Eischoll, dans le Haut-Valais, du sucre a été versé dans le réservoir de l’une des dameuses du domaine skiable. Les dégâts sont estimés à plus de 20’000 francs. La société de remontées mécaniques a déposé une plainte contre inconnu.
«Nous avons constaté qu’une de nos dameuses était défaillante, qu’elle avait perdu de sa puissance. Avec notre mécanicien, nous avons cherché la cause du problème et nous avons trouvé du sucre dans le réservoir du véhicule», raconte vendredi sur les ondes de Rhône FM Jean-Claude Clausen, président du conseil d’administration des remontées mécaniques d’Eischoll.
La dameuse péclotait depuis deux semaines. Jean-Claude Clausen pense donc qu’une personne a déversé intentionnellement plus d’un kilo de sucre dans le réservoir durant la semaine du 6 janvier. […] » (TribunedeGenève, 17.01.2020)

 

This entry was posted in Actions directes, Contre l'aménagement du territoire et l'embourgeoisement des quartiers and tagged , , , , , , , , . Bookmark the permalink.