Munich, Allemagne : Incendie d’une antenne-relais à Unterhaching – 19 février 2020

Ce mercredi matin (19 février 2020) vers 6h00, un.e ou quelques assaillant.e(s) a/ont mis le feu à une antenne-relais et à deux boîtiers électriques, à l’aide d’engins incendiaires, dans la forêt de Perlach à proximité de l’autoroute 995.

Malheureusement, les pompiers ont pu éteindre les flammes avant qu’elles n’embrasent l’antenne car un automobiliste qui passait devant a remarqué la lueur de l’incendie. Toutefois, les dégâts matériels sont chiffrés à plusieurs milliers d’euros.

L’extension du réseau de données par l’installation d’antennes-relais est une composante importante de la restructuration technologique en cours de Munich. Cela permet non seulement une réception permanente pour les téléphones mobiles (ayant internet) qui peuvent fournir en permanence des données sur leurs propriétaires à diverses entreprises mais permet également à toutes sortes d’appareils innovants de communiquer entre eux et ainsi d’établir un réseau de contrôle. Que ce soient des caméras, des offres de (micro)mobilité, des réverbères intelligents ou bien les innombrables gadgets connectés que tant de gens portent sur eux de manière volontaire, tous ces appareils contribuent à nous rendre toutes et tous contrôlables de façon subtile. Avec l’introduction prochaine de la nouvelle norme de télécommunication 5G, les maillages de ce réseau ne feront que se resserrer : des milliers d’antennes supplémentaires feront en sorte que chaque coin de cette ville soit couvert par l’émission d’ondes radio.

L’attaque de l’antenne-relais dans la forêt de Perlach est loin d’être une première contre cette infrastructure à Munich. En novembre 2019 une antenne de télécommunication a brûlé dans la Landsberger Straße, après que le(s) assaillant.e(s) aient mis le feu à une plateforme à une hauteur de 40 mètres, en mars et en décembre 2019 des assaillant.e.s ont incendié plusieurs faisceaux de câbles à fibre optique de Vodafone et des services municipaux sur des ponts et depuis des mois on voit partout en ville des trottinettes électriques, des vélos en « libre-service » et autres sabotés.

[Traduit de l’allemand de Zündlumpen Nr 54 (Anarchistisches Wochenblatt), 24. Februar 2020]

This entry was posted in Actions directes, Contre l'aménagement du territoire et l'embourgeoisement des quartiers, Contre la science et la technologie, Contre la société de contrôle et de surveillance and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.