Munich, Allemagne : Des flammes au coeur des quartiers riches – 13 décembre 2019

Les nuits restent agitées pour les riches de Munich. Dans la nuit du jeudi 12 au vendredi 13 décembre, les habitant.e.s du quartier huppé de Bogenhausen, situé à proximité du parc Herzog bordant l’Isar, se sont réveillé.e.s en sursaut au milieu de la nuit, après avoir entendu un puissant bruit d’explosion de pneus : en regardant par leur fenêtre, ils/elles ont aperçu un brasier: deux voitures flambaient dans la Adalbert-Stifter-Straße.

Deux voitures de luxe ont volontairement été incendiées, d’après ce qu’affirme la police. Selon elle, le feu a été mis à une voiture Mercedes SLS-Roadster vers 3h20 puis s’est propagé à une autre voiture (une Range Rover). Les deux véhicules étaient garés à moins de dix mètres l’un de l’autre. Au total, les dégâts s’élèveraient à plusieurs centaines de milliers d’euros (supérieur à 300.000 euros). Il ne fait aucun doute que derrière ces flammes se trouvent des mains partisanes de la guerre sociale, que les flics qualifient « d’extrême-gauche ». 

Un article de la TZ nous donne une petite idée du type de bolide qui vient de partir en fumée: « le propriétaire de la Mercedes, un homme de 64 ans, a perdu la voiture de ses rêves. La SLS-Roadster est munie de près de 600 CH et coûte près de 200.000 euros neuve. Ce modèle n’est plus construit depuis 2014. D’occasion, elle coûte pas moins de 140.000 euros, mais la plupart du temps c’est bien plus. »

C’est devenu une habitude à Munich de s’attaquer nuitamment à l’opulence des bourgeois. « Depuis environ deux ans à Munich », les voitures de luxe brûlent régulièrement dans divers quartiers, comme à la fin septembre et début octobre, lorsque des bagnoles à plusieurs centaines de milliers d’euros avaient cramé dans deux quartiers distincts de la capitale bavaroise.

La bagnole à plus de 200.000 euros réduite en cendres

 

This entry was posted in Actions directes and tagged , , , , . Bookmark the permalink.