Lille : En service ou en manif, les pompiers restent les ennemis de tout révolté – 17 décembre

Si les cortèges déposés par les syndicats sont mornes comme la pacification depuis le début du mouvement contre le réforme des retraites, avec des exceptions pour la journée du 5 décembre à Paris, Rennes, Nantes et Toulouse), on a fait le choix de relayer ce qui s’est passé à Lille ce mardi 17 décembre. Une dizaine de commerces attaqués, des panneaux publicitaires fracassés, et des pompiers manifestants qui se mettent comme d’habitude en travers des révolté.e.s, comme à Rennes notamment.

« Ce mardi soir, après le passage de la manifestation contre la réforme des retraites, les commerces des rues Nationale et Solférino constatent les dégâts. Des manifestants en noir s’en sont pris aux vitrines. Certaines sont tombées, d’autres ont été étoilées. La violence était telle que des pompiers (manifestants) se sont placés devant les boutiques restantes en fin de parcours pour les protéger.

Au total, outre un abribus et des panneaux publicitaires, une petite dizaine de commerces ont été impactés… » (LaVoixduNord, 17.12.2019)

This entry was posted in A bas le travail, Actions directes and tagged , , , , , , , . Bookmark the permalink.