Affiche, Espagne : « Nous sommes en guerre »

Nous sommes en guerre

29 mai et 19 octobre 2018: perquisitions de la police à Madrid et à Palencia en lien avec la répression contre la révolte anti-G20 de Hambourg en juillet 2017. Cette opération policière a été coordonnée à l’échelle européenne, en étroite collaboration entre différents Etats. Des attaques en riposte à ces perquisitions ont eu lieu partout à travers l’Europe… et continuent de se dérouler.

29 octobre 2018 : deux anarchistes sont arrêté.e.s à Madrid pour l’incendie d’un DAB de Bankia le 11 avril de la même année. Cette action a été faite en solidarité avec Lisa, anarchiste actuellement incarcérée pour braquage de banque en Allemagne. Plusieurs actes de solidarité s’expriment contre diverses banques à Madrid et dans d’autres parties de l’Etat.

25 avril 2019 : une anarchiste est arrêtée pour l’attaque à coups de marteau du siège national de VOX à Madrid. Plusieurs locaux de partis politiques sont attaqués lors de la campagne électorale.

13 mai 2019 : opération anti-terroriste contre le mouvement anarchiste à Tetuán (Madrid). Deux anarchistes sont arrêté.e.s, inculpé.e.s de terrorisme. La police perquisitionne une maison et l’espace anarchiste squaté La Emboscada. Différentes attaques en solidarité ont lieu partout dans le pays.

Durant l’année 2019 : il y a une hausse des expulsions partout à travers l’Etat. Des dizaines de personnes sont arrêtées et sont en attente de leur procès. Attaques et émeutes pour défendre divers espaces squattés.

Solidarité – Complicité – Attaque.
Aucun répit pour les exploiteurs.
Aucun répit pour le pouvoir.
Pas de paix pour l’Etat.

[Traduit de l’espagnol de contramadriz, 11.02.2020]

This entry was posted in Actions directes, Répression, solidarité and tagged , , , , , , , , . Bookmark the permalink.