Saint-Etienne du Rouvray (Seine-Maritime) : Feue la caméra… et comité d’accueil pour les forces de l’ordre – 18 janvier 2020

Samedi 18 janvier 2020 en début de soirée, les pompiers sont appelées rue Daniel Serano à Saint-Etienne du Rouvray, au sud de Rouen. Comme dans la grande majorité de leurs interventions rapides, les soldats du feu n’ont pas débarqué sirènes hurlantes dans ce quartier pour sauver la vie d’une personne en danger, mais plutôt pour éteindre des flammes qui menaçaient cette fameuse paix sociale. Le feu venait d’être mis volontairement à un mât équipé d’une caméra reliée au système de vidéo-surveillance de la commune.

Mais ces « héros de la République », en arrivant sur place, ont été la cible de tirs de mortiers lancés par une dizaine d’individus. Suite à cette riposte pleine de bon sens, un équipage de la BAC appelé à la rescousse est lui aussi attaqué au mortier.
Les flics recevront au total cinq tirs d’engins explosifs. Les individus hostiles sont restés à distance un bon moment avant de se disperser, sans qu’il n’y ait d’interpellation.

La caméra quant à elle est complètement détruite.

Il y a quinze jours déjà dans le même quartier, le samedi 4 janvier, une cinquantaine d’émeutiers avaient érigé une barricade et accueilli flics et pompiers en leur jetant divers projectiles, dont des mortiers d’artifice.

[Reformulé de la presse locale, 20.01.2020]

This entry was posted in ACAB, Actions directes, Contre la société de contrôle et de surveillance and tagged , , , . Bookmark the permalink.