Grand Est : Nuit de sabotages contre l’industrie éolienne – 3 novembre 2019 [Mise-à-jour, 09.11.2019]

[Selon la presse régionale, plusieurs mâts de mesure éoliens ont été sabotés en Haute-Saône et en Haute-Marne: un mât de mesure sur le terrain de Chauvirey-le-Châtel (Haute-Saône) a été abattu. On apprend que c’est la Société Elements, basée à Montpellier, qui a été chargée de l’étude en vue de l’installation de sept éoliennes (5 à Chauvirey-le-Châtel, 2 Chauvirey-le-Vieil) sur décision du conseil municipal du 13 mai 2019. C’est le maire de et son adjoint qui ont découvert les dégâts: « Sur la vingtaine de câbles métalliques assurant son maintien, deux ont été sectionnés à leur base. Il n’en aura pas fallu plus pour que la partie supérieure s’effondre : « Le mât mesurait 90 m de hauteur, aujourd’hui, tout juste 30 ». La partie encore debout n’est plus tout à fait droite ». D’autres sabotages de mâts de mesure du vent (gérés aussi par la société Elements) ont eu lieu à Molay et Pressigny (Haute-Marne) ainsi qu’à Belmont (Haute-Saône).]

Il faut qu’ils tombent

Sabotage mat de mesure éoliens régions Grand-Est

Dans la nuit du dimanche au lundi 3 novembre, on s’est attaqués à 10 mats de mesures éoliens dans le grand est. On en a fait tombés 6 et on en a endommagées 3 qui ne sont pas encore tombées (surpriiiiiise !). Ces mats ils font 100m de haut, ils sont tout en métal, ils ont des cables partout alignés sur trois axes pour en assurer la stabilité et même que si on coupe les cables ca fait BADABOUM. Ce qui est chouette aussi c’est qu’ils se trouvent en campagne et souvent bien isolé… Pour sectionner les cables en acier tu peux couper tout les fils avec une pince coupante ou une tenaille(ou tout ce que tu juge opportun qui traine dans ta boite à outils) du plus lointain au plus proche du mat jusqu’a ce que tout s’effondre(en général au bout de3-4 cables sectionnés). Coupe les tous dans le même axe car le mat tombera dans la direction opposée (réfléchis par avance dans quel direction tu veux t’enfuir petit malin). Arme toi de courage parce que selon la taille des cables faut s’acharner. hésite pas à t’éloigner un peu quant ca tombe parce que ca fout un sacré bordel ! (certes c’est très rigolo mais ca fout un peu la trouille aussi).

On s’est pas attaquer à l’éolien juste parce qu’on aime faire des bétises. Mais aussi pour ce que c’est: des champs de machines blanches qui poussent massivement sur toutes les collines où on aime jouer et qui colonisent les espaces hors villes. Ces mêmes espaces qui sont toujours plus exploités pour nourrir l’appétit insatiable des cités en énergie et autres consomable.

S’attaquer à l’éolien c’est aussi pour nous s’attaquer au nucléaire. S’attaquer à sa vitrine respectable. En effet nous ne croyons pas au mythe selon lequel les « énergies vertes » tentent de remplacer le nucléaire. Elle s’y additionnent. Nous ne vivons pas un moment de transition mais de croissance constante nécéssitant donc une production toujours plus importante d’énergies. si l’énergie fais tourner le monde alors il nous semble bien important de nous en prendre à elle. Et les illusions de consommer différement qui vont avec.

L’écologie semble être à la mode en ce moment. De plus en plus de mouvements contestataires s’emparent des questions environnementales. Sans doute pouvons nous nous en réjouir. Cependant beaucoup de ces mouvements semblent se priver de moyens de réflexion radicaux replacant les choses dans un contexte plus global ou se perdant dans une liste sans fin de revendication à avancer pour un systeme un peu plus soutenable,un peu moins pire. ils semblent également se priver de moyens d’actions également-l’idéologie de la non-violence continue ses méfaits et rien ne change ni dans nous ni autour- des moyens d’actions qui,pour nous, permettent d’avoir prises sur monde qui nous dévore et donc que nous attaquons en retour.

Pourtant nous savons qu’il y a dans ces groupes des individues avec le sang qui bouillonne. Que les filets de la politique engluent. Qui ne se contentent pas de cette « crise » qui se transforme en « catastrophe » et qui nous annonce toujours la fin inéluctable de cette civilastion pour demain. Qui ne n’en peuvent plus de patienter sagement entre petit boulot et militantisme…

On espère que cette attaque vous fera plaisir et vous donnera envie de participer à ce grand jeu avec nous.

Nous ne prétendons pas tout comprendre, détenir la vérité ou savoir quelle est LA bonne stratégie pour s’attaquer à ce monde. On fait juste des tentatives. la tentative de l’attaque cette fois. l’action comme prétexte à la réflexion. une pensée pour les personnes qui luttent à bure et à l’amassada. une pensée pour les personnes qui continuent d’attaquer et de remettre en question.

Nous ne voulons pas attendre la catastrophe. Nous voulons être la catastrophe.

Le mât de mesure à terre à Chauvirey-le-Châtel

[Publié sur indymedia nantes, 5 novembre 2019]

This entry was posted in Actions directes, Anti-nucléaire, Contre l'aménagement du territoire et l'embourgeoisement des quartiers and tagged , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.