France : Répandre le désordre contre leur société de mort – 1er novembre 2019 [Actualisation 02.11.2019]

La nuit du 31 octobre au 1er novembre a été chaude dans plusieurs départements de l’Hexagone. Quand certains décident de faire la fête à cette société de mort et à ceux qui la défendent…

A Béziers, dans l’Hérault, deux lieux de la domestication et du dressage social ont été incendiés: dans le quartier de la Devèze, l’école primaire des Tamaris a été ravagée par les flammes. Elle sera détruite pour être entièrement reconstruite; pour l’instant, il n’y aura pas école pour les 300 élèves à la rentrée et les autorités ne savent pas encore où les placer. « Un incendie a été allumé dans une des deux salles de classe de maternelle abritées dans cette école primaire. Le feu s’est propagé à l’ensemble du bâtiment. Rien n’a été épargné malgré l’intervention de plus de quarante pompiers du Biterrois. Ce vendredi matin, les décombres du bâtiment fumaient encore. », nous dit Le Midi Libre (01.10.2019)
Le collège Krafft situé juste à côté a lui aussi été incendié: ce sont notamment les salles des sections Segpa qui ont été endommagés par les flammes.
Enfin, cinq voitures et deux scooters ont été livrés aux flammes en fin de nuit.

Dans les Yvelines, il y a eu des désordres dans cinq communes : Mantes-la-Jolie, les Mureaux, Chanteloup-les-Vignes, Carrières-sous-Poissy, Trappes. Au total, il y a eu six feux de véhicules, 25 poubelles incendiées, 18 faits différents de jets de projectiles sur des policiers, dont des tirs de mortier. 8 personnes ont été interpellées dans tout le département.

En Seine-Saint-Denis, il y a eu 9 véhicules et 13 poubelles incendiés, 9 jets de projectiles sur des policiers, pour lesquels sept personnes ont été arrêtées. Le commissariat de la Courneuve a été attaqué aux mortiers, sans que personne ne soit interpellé. Deux engins ont atterri à l’intérieur du bâtiment, par les fenêtres restées ouvertes, selon France Bleu Paris.

À Colombes, dans les Hauts-de-Seine, des jeunes porteurs de masques d’Halloween ont caillassé et brûlé plusieurs véhicules. Les policiers ont été la cible de tirs de mortier, ils ont répliqué au flash-ball. Sur le reste du département, il y a eu quelques feux de poubelles en début de nuit.

A Eragny, dans le Val-d’Oise, plusieurs vitrines de commerces de la place de la Challe ont volé en éclats aux alentours de 21h45: Le bar-tabac, le salon de coiffure, ainsi que la maison de quartier ont été pris pour cible, plusieurs vitres ayant été brisées. Le maire LR Thibault Humbert en est sûr: « Tout était prémédité. Une dizaine d’extincteurs ont d’abord été vidés sur la place de la Challe pour créer un écran de fumée et masquer les caméras qui sont installées. Cela a duré ensuite deux minutes pendant lesquelles les vitrines ont été alors brisées. Ce n’était pas préparé par des gamins de 12 ans ! ». Il poursuit: « Je pense que c’est une opération de représailles parce que nous venons d’installer trois nouvelles caméras sur la place, qu’un rodéo à moto a été stoppé. On a fait aussi, avec la police nationale, plusieurs saisies de stupéfiants ces derniers temps […] » Du côté des Dix-Arpents, plusieurs poubelles ont été brûlées. 5 personnes ont été interpellées pour ces feux.

À Goussainville, des groupes de jeunes se sont affrontés avec la police et leur ont jeté des projectiles.

L’école des Marroniers, à Fontaine-sur-Saône (Rhône), a en partie été détruite par les flammes dans la soirée du 31 octobre 2019. Vers 22h, les flammes ont endommagé des murs, plafonds, et mobiliers scolaires pour la faire fermer en début de semaine. Dans un communiqué, la mairie indique que l’école élémentaire sera fermée « par principe de précaution », de lundi à mercredi inclus.
Cette école primaire publique accueille 274 élèves en maternelle et en classes élémentaires. (France3 Rhône-Alpes, 02.11.2019)

A Toulouse et ses alentours (Cornebarrieu, mais aussi dans le Lauragais, le Muretin (à Saint-Clar-de-Rivière) et le Volvestre ( Carbonne, Saint-Sulpice-sur-Lèze), les pompiers ont recensé 22 feux de poubelles et 7 incendies de véhicules, selon France Bleu Toulouse.
Dans le Tarn, des poubelles et des véhicules ont été incendiés à Gaillac, Castres et Albi.

À Pau, dans les Pyrénées-Atlantiques, deux voitures et un camping-car ont été incendiés. Un camion de pompier en intervention sur un des deux feux a été caillassé. À Orthez, vers 6h10, les pompiers sont intervenus pour un véhicule en feu contre la porte du théâtre Francis Planté.

En Savoie, il y a eu 22 feux de poubelles et de containers, essentiellement sur l’agglomération de Chambéry. Un camping-car et une voiture ont été incendiés à Saint-Rémy-de-Maurienne.

L’école de Fontaines-sur-Saône

L’école des Tamaris, à Béziers

idem

idem

idem

idem

Le bar-tabac de la place de la Challe à Eragny (Val-d’Oise)

 

This entry was posted in A bas le travail, ACAB, Actions directes, Contre la société de contrôle et de surveillance and tagged , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire