Hambourg, Allemagne : Perquisition au domicile de la compagnonne accusée dans « l’affaire du banc public » [+ Nouvelles des deux incarcérés] – 9 octobre 2019

Ce 9 octobre, une perquisition a été menée au domicile de la troisième personne accusée dans l’affaire du « banc public ».

Ce midi, des agents de la police judiciaire régionale (Landeskriminalamt) ont forcé l’accès à un projet d’habitation afin de se procurer des échantillons d’écriture de la personne accusée. Ils lui ont de plus prélevé son ADN. La police (LKA) s’est comportée de manière somme toute habituelle. Aucun témoin n’a été toléré et d’autres pièces du logement ont été visitées.

Nous souhaitons beaucoup de force aux personnes accusées.

[Traduit de l’allemand de Parkbank Solidarity, 9. Oktober 2019]


Nouvelles des trois du « banc public »

Salut tout le monde. Par ces quelques lignes, nous voulons vous donner des nouvelles et vous assurer qu’à partir de maintenant, on vous fournira des informations toutes fraîches de façon plus régulière.
Les deux personnes détenues de l’affaire « du banc public » sont toujours derrière les murs de la prison de Holstenglacis. Elles s’en sortent bien au vu des circonstances, comme la troisième personne qui est dehors. Elles sont fortes et combatives et s’arrangent autant que possible de la situation actuelle. Le point positif, c’est que les deux personnes incarcérées sont désormais dans des sections (différentes) plus ouvertes, où elles ont plus de possibilités de mouvement, peuvent cuisiner et ont davantage de contacts avec les autres prisonniers. Bien sûr, toutes les trois continuent de se réjouir de vos lettres de solidarité (si vous attendez encore des réponses de la prison, jetez un coup d’œil au LIZ, il y a encore beaucoup de réponses qui vous sont destinées et qui n’ont pas été retirées).
Comme annoncé précédemment, le prélèvement ADN des deux compagnons incarcérés a été autorisé. Sur décision du tribunal cantonal, la troisième compagnonne n’a toutefois pas été contrainte à donner son ADN jusqu’à présent [1]. Le parquet a fait appel de cette décision du tribunal cantonal. On attend en ce moment-même la décision du tribunal régional à ce sujet.

Beaucoup de force aux compagnon.ne.s inculpé.e.s !
Nous vous tiendrons au courant pour d’autres informations…

[Traduit de l’allemand de Parkbank Solidarity, 3. Oktober 2019]

NdT:
[1] Comme dit dans le texte précédent, les flics de la LKA lui ont prélevé son ADN lors de la perquisition à son domicile. Il n’est pas précisé si cela a été fait de manière légale ou non.

This entry was posted in Contre-Information, Feu aux prisons, Répression, solidarité and tagged , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire