Bure (Meuse) : Bilan répressif de la tentative de réoccupation du Bois Lejuc – 20 juillet 2019

Bilan des arrestations

Au total, depuis le début de la tentative de réoccupation, on a compté 16 arrestations :

  • 8 vérifications d’identité (toutes les personnes sont sorties)
  • 8 gardes-à-vue (4 personnes sont sorties, 4 personnes sont toujours en garde-à-vue)

Une personne est également manquante pour le moment, on ne sait pas si elle a été arrêtée ou non.

[Repris du fil info du 20 juillet 2019 de Bureburebure.info]


Dans un article de l’Est Répugnant en date du 20 juillet 2019, on apprend que deux personnes ont été placées en garde à vue parmi les cinq personnes interpellées lors de la tentative de réoccupation du Bois Lejuc du 18 juillet et l’attaque d’une patrouille de gendarmes. Parmi les deux personnes placées en gav, l’une a été envoyée en taule pour 4 mois à Nancy-Maxéville: elle faisait l’objet d’un contrôle judiciaire dans le cadre des dégradations et de la tentative d’incendie de l’hôtel-restaurant Le Bindeuil, le 21 juin 2017. Mise en examen dans ce dossier, elle se trouvait sous le coup d’une interdiction de territoire dans la Meuse. 

Plus d’infos à suivre sur le site bureburebure.info

This entry was posted in Actions directes, Anti-nucléaire, Répression and tagged , , , , . Bookmark the permalink.