Sète, France : La seule église qui illumine… – 22 février 2019

Comme bien souvent, les médias nous informent de certains actes d’hostilité contre ce monde d’autorité uniquement lorsque la maison poulaga obtient des résultats. C’est ce qui s’est passé il y a quelques jours à Sète, dans l’Hérault.

Vendredi 22 février, on apprenait par le Midi Libre que le portail de l’école Saint-Vincent à Sète avait été recouvert d’un tag : « La seule église qui illumine est celle qui brûle » (à Grenoble, ce slogan a trouvé quelques échos, il y a quelques semaines). C’est aussi précisément ce matin-là que plusieurs personnes habitant Montpellier (et que les flics relient à « un groupuscule d’extrême-gauche ») ont été placées en garde à vue. Les enquêteurs les soupçonnent d’être les auteurs de ces tags anti-chrétiens et d’autres sur plusieurs autres murs de la ville. Les inculpées ont été identifiées à cause des bandes de vidéo-surveillance de la ville (capuche-écharpe, la base^^).

This entry was posted in Contre la société de contrôle et de surveillance, Contre le patriarcat, Contre toutes les religions, Répression and tagged , , . Bookmark the permalink.