Zurich, Suisse : Le compagnon arrêté placé en détention préventive – 6 février 2019

Notre compagnon vient de se voir infliger trois mois de détention préventive, avec pour motif « risque de fuite et de collusion ». Il est actuellement incarcéré à la prison du district de Zurich BGZ. La justice avance entre autres le risque de fuite en raison du fait qu’il y a déjà un autre compagnon en cavale, accusé lui aussi de l’incendie de la station radio de Waidberg (à Zurich).

En Suisse, la durée de trois mois de détention préventive est le maximum possible en matière de mesures restrictives et, selon la loi, la détention provisoire doit être réexaminée tous les trois mois par un juge d’instruction. Pour les compagnons qui ne connaissent pas le régime de détention préventive en l’attente d’un procès en Suisse : dans cet État, il est monnaie courante que la détention préventive dure assez longtemps, même des années. C’est possible que la justice veuille garder notre compagnon en taule jusqu’à un éventuel procès.

Si vous voulez écrire au compagnon arrêté, contactez directement la Bibliothèque Anarchiste Fermento, par mail ou par la poste. Cependant, toute lettre dans laquelle est abordé son affaire sera saisie par le Parquet et il ne la recevra pas ; les livres et les grosses publications ne lui seront pas remises non plus.

Votre bibliothèque anarchiste Fermento

Zweierstrasse 42.

8005 Zürich

bibliothek-fermento [ät] riseup.net

[Traduit de l’allemand du site de la bibliothèque, 06.02.2019]


Les autres textes sur cette affaire:

This entry was posted in Feu aux prisons, Répression, solidarité and tagged , , . Bookmark the permalink.