Paris, France : Revendication de l’incendie des véhicules de La Poste (XVIIème arr.) – 16 octobre 2018 [Mise-à-jour: 19.10.2018]

Dans la nuit de lundi à mardi 16 octobre à Paris, on apprend par la presse que quatre voitures et deux scooters ont été incendiés rue des Renaudes, dans le XVIIème arr.

A regarder de plus près les photos prises par des politiciens et postées sur les réseaux sociaux, on remarque que les quatre voitures cramées appartiennent à La Poste, qui est entre autres un collaborateur notoire à la machine à expulser depuis de nombreuses années. Il y a quelques semaines, un sans-papiers marocain atterrissait en centre de rétention après dénonciation de la part d’un employé de La Poste.

Le 19 octobre, le sabotage incendiaire contre La Poste était revendiqué sur le site Attaque :

La nuit du 16 septembre [octobre] sur le coup de 3 heures j’ai incendié 4 voitures de la Poste garées rue des Renaudes dans le 17ème. Quelques allume-feux poussés à travers la grille du radiateur ont suffi…

N’en déplaise à ceux qui ont déjà voulu tout expliquer mais ce qui m’a poussé ce soir-là c’est moins le fait que des employés zélés de la Poste ont balancer des sans-papiers aux flics, mais plutôt le taf quotidien de la Poste, un rouage important et souvent ignoré de cette société, de l’économie et de la gestion étatique.

J’ai lu après-coup qu’au même moment un autre enragé sillonnait les rues de Nantes [1] lui aussi poussé par des envies incendiaires. Ça fait plaisir de savoir qu’ailleurs d’autres personnes s’attaquent à ce monde, ça motive et ça donne de la force.

Solidarité avec Krème qui subit les brimades des matons de la taule de Meaux. Solidarité avec la personne enfermée à Limoges pour l’incendie de la gendarmerie. Solidarité avec les anarchistes qui gardent la tête haute face à la répression en Italie.

FEU ET FLAMMES CONTRE CE MONDE D’AUTORITÉ !

NdSAD:

[1] Loin de nous l’envie de briser de jolis élans incendiaires et destructeurs contre ce monde, notons quand même que cet incendie revendiqué a nécessité l’évacuation en pleine nuit des habitant.e.s à cause de la propagation des flammes à d’autres voitures garées dans cette même rue étroite.

Toujours pour l’attaque contre le pouvoir et ses aménageurs, qu’elle soit anonyme ou revendiquée, mais soyons prudent.e.s.

This entry was posted in Actions directes, Contre la société de contrôle et de surveillance, Contre les frontières, Feu aux prisons and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.