Montreuil, France : Ouverture du squat « L’Echarde »

Ouverture d’un nouveau lieu à Montreuil.

Lundi 1er octobre, alors que des artistes du Jardin d’Alice allaient sagement rendre les clefs du bâtiment, 19 rue Garibaldi à Montreuil, une trentaine de personnes sont venues perturber leur plan en occupant le lieu. Après 3 ans de gardiennage, cet endroit devait être rendu au géant de l’immobilier Nexity qui gère le bâtiment pour le compte de l’EPFIF (Établissement Public Foncier de la région Ile-de-France). Alors que l’État tente de vider de leur sens les luttes de mal-logé.e.s en faisant signer des conventions d’occupation précaire, des artistes aux zadistes, alors que les maires de gauche font miroiter des réquisitions pour grappiller quelques bulletins de vote, nous, comme d’autres, on squatte. Avec l’arrivée du métro à la Boissière, la rénovation du Bas-Montreuil et plus généralement le projet d’intégration de la ville au Grand Paris, les galérien.ne.s sont relégué.e.s en lointaine banlieue. En arrachant par nous-mêmes des espaces de vie, on n’entend pas pallier aux carences de l’Etat mais être offensif.ves à son encontre !

En plus d’être habité, l’Écharde se veut être un espace d’auto-organisation et d’activités politiques. De petites envies circulent déjà, articulant différentes luttes, notamment autour du logement, contre les frontières, la taule, et toutes les formes d’enfermement. D’autres perspectives pourront naitre de rencontres dans le lieu comme ailleurs dans la rue, en manif, sur des occups de facs ou sur des blocages économiques… On aimerait que cet endroit fasse résonner les luttes qui existent déjà et puisse être un espace d’élaboration pour attaquer ce qui nous opprime. Bref, que vivent la lutte et la liberté !

Fins et moyens sont liés. Ce lieu est anti-autoritaire, donc anticapitaliste, un espace non-marchand, et contre toutes les formes de domination. Sans partis ni syndicats, nous souhaitons mettre en place nos propres moyens d’organisation et de diffusion. Parce que nous savons que chacun.e d’entre nous peut reproduire des rapports de pouvoir, nous serons attentifs-ves aux comportements oppressifs qu’on peut véhiculer, en les prenant en main sans les déléguer aux institutions.

Sur ces bases, l’Écharde a vocation à accueillir discussions, réunions, projections, cantines, activités régulières ou ponctuelles et autres évènements politiques. Vous pouvez venir proposer une initiative chaque dimanche à 17h, lors de l’assemblée publique d’organisation des espaces collectifs. La première sera le dimanche 21 octobre.

On vous invite le Samedi 20 octobre à 18h, place de la fraternité à Montreuil, pour un rassemblement puis une déambulation jusqu’à l’Écharde où aura lieu une cantine, à partir de 20h.

[Publié sur indymedia nantes, dimanche 14 octobre 2018]

This entry was posted in Contre l'aménagement du territoire et l'embourgeoisement des quartiers, Rencart and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.