Lille, France : Opération répressive contre des antispécistes – 10 et 11 septembre 2018

Lundi 10 et mardi 11 septembre 2018, six personnes ont été interpellées et placées en GAV par les flics à Lille. Toutes sont soupçonnées d’avoir pris part aux attaques visant les commerçants de viandes et de poissons de ces derniers mois.

Plus précisément, elles sont accusées d’avoir dégradé des commerces, notamment des boucheries, des poissonneries, des fromageries et des restaurants McDonald’s dans la région de Lille, entre le 15 mai et le 3 août 2018. « Au fil des mois, les policiers lillois ont procédé à des recoupements pour tenter d’identifier les militants vegan à l’origine des dégradations commises sur l’agglomération. Leurs soupçons sont confirmés lors de l’interpellation de 4 personnes le 3 août dernier après la découverte de tags sur un bâtiment de l’université de Villeneuve-d’Ascq). Aucune des personnes inculpées n’a pipé mot devant les flics lors de leur garde à vue.

Si cinq personnes sont ressorties libres fautes de charges suffisantes, une femme de 21 ans sera convoquée devant le tribunal correctionnel le 14 décembre prochain pour « dégradations en réunion ». Des traces ADN lui appartenant auraient été retrouvées sur des pavés ayant servi à deux attaques en mai dernier (contre la poissonnerie « Au petit mousse » et la boucherie « l’Esquermoise »). S’ajoutent à cela des écoutes téléphoniques.

Cf la liste des attaques antispécistes en France (mais pas seulement)

This entry was posted in ACAB, Actions directes, Répression, solidarité and tagged , , . Bookmark the permalink.