Nantes, France : Des pelleteuses qui s’enflamment

Dans la nuit de dimanche à lundi, deux pelleteuses ont essayé de mettre fin à leurs jours, voici leur communiqué :

– dégoutées de servir les projets de la métropole nantaise, de servir sa vitrine pour attirer les entrepreneurs et les jeunes actifs en dégageant les pauvres et les inadapté.e.s de ce monde pourri.

– en rage que quasiment toutes les cabanes dans la zone est de la zad aient été détruites,

– en soutien aux personnes qui là-bas résistent sans compromis à l’état et à l’autorité sous toutes ses formes.

On a décidé de s’enfiler une plaquette d’allume-feux accompagné d’une bouteille de liquide hautement inflammable. Ça nous a fait des dommages sûrement irréversibles, la prochaine fois on doublera la dose pour être sûres de pas être récupérables. On aura besoin de complices pour ça !!

Des pelleteuses qui s’enflamment

[Publié sur indymedia nantes, lundi 16 avril 2018]

This entry was posted in Actions directes, Contre l'aménagement du territoire et l'embourgeoisement des quartiers, Réflexions sur l'action directe et la répression, Répression, solidarité and tagged , , . Bookmark the permalink.