Affaire « quai de Valmy », France : Kara est sortie de prison – 14 novembre 2017

Ce matin, 14 novembre 2017, Kara, incarcérée depuis le 26 mai 2016 et condamnée à 2 ans de prison ferme et 2 avec sursis dans l’affaire du quai de Valmy, est sortie de Fleury-Merogis.

Il n’y a pas eu d’appel des condamnations prononcées le 11 octobre dans l’affaire de la keufmobile brûlée le 18 mai 2016. Celles-ci sont donc définitives. Seule la personne jugée en son absence pourrait encore « faire opposition » si elle était arrêtée. Cet éventuel nouveau procès ne changerait pas les peines prononcées pour les 8 autres inculpé.e.s. Après le rendu du verdict, deux personnes étaient restées en détention.

Ce matin, Kara, incarcérée depuis le 26 mai 2016 et condamnée à 2 ans de prison ferme et 2 avec sursis pour avoir lancé un plot sur le pare-brise de la voiture est sortie de Fleury-Merogis.

L’autre personne est toujours enfermée.

Kara sort libre (sans aménagement, bracelet ou autre) car elle est arrivée en fin de peine.

Cette libération intervient près de 18 mois après son arrestation. La justice aura gardé Kara enfermée tout au long de l’instruction et Kara ne se sera vue octroyer qu’une partie des remises de peines supplémentaires auxquelles elle pouvait prétendre.

Malgré des conditions de détention particulièrement difficiles, Kara ayant effectué la totalité de sa peine à l’isolement [plus précisément, dans une petite section pour personnes transexuelles, où la compagnonne n’a pas croisé beaucoup d’autre détenues; NdAtt.], la justice a donc décidé de la garder le plus longtemps possible enfermée.

Solidarité avec les personnes pour qui la répression continue dans cette affaire !

Defcol.

[Repris d’Attaque]

This entry was posted in Répression, solidarité and tagged , . Bookmark the permalink.