Madrid, Espagne : Sabotages en solidarité avec les prisonnier.e.s anarchistes – 19 septembre 2018

Pendant la semaine internationale de solidarité avec les prisonnier.e.s anarchistes, plus d’une dizaine de distributeurs automatiques de billets ont été sabotés dans divers quartiers de Madrid. L’utilisation des outils pour ce type de sabotage est simple et facile : un marteau et une bombe de peinture.

Nous voyons la solidarité comme la continuité de la lutte qui a conduit à l’enfermement de nos compagnon.ne.s dans les geôles de l’Etat. La solidarité anarchiste, c’est bien plus qu’un simple mot écrit ou un travail d’assistance avec les prisonnier.e.s. Cette solidarité se concrétise dans l’attaque des structures du capitalisme et de l’Etat et cherche à approfondir le conflit en ayant recours à l’action directe.

A bas les murs des prisons. Vive l’anarchie.

Pour les compagnon.ne.s accusé.e.s de l’opération Scripta Manent !

Pour les compagnon.ne.s persécuté.e.s à la suite du sommet du G20 à Hambourg !

Pour les anarchistes indonésien.ne.s poursuivi.e.s après le 1er mai !

Pour Lisa et tou.te.s les anarchistes incarcéré.e.s !

[Traduit de l’espagnol de Contrainfo, 19 septiembre 2018]

This entry was posted in Actions directes, Feu aux prisons, Réflexions sur l'action directe et la répression, Répression, solidarité and tagged , , , , , , , , . Bookmark the permalink.