Conflens, France : La CGT et les chasseurs unis pour l’exploitation et l’industrie de guerre – 9 mai

On se souvient que le 26 avril dernier à Couflans (Ariège), un sabotage incendiaire anonyme ravageait les locaux techniques (pneus enflammés contre une cuve de fioul) et les bureaux de l’entreprise Varsican Mines, qui entend réouvrir l’ancienne mine de tungstène, ce métal dont l’industrie de l’armement et l’aéronautique sont friands.

Eh bien, suite à cela, la CGT et la fédération locale des chasseurs ont organisé ensemble une manifestation le 9 mai à Saint-Girons qui réclamait l’ouverture de la mine, le « respect de l’Etat de droit » et condamnait cet « incendie terroriste ».

Entre 400 et 500 personnes ont donc marché derrière une banderole contenant un slogan qu’elles n’ont apparemment pas terminé:  « non à toute forme de violence »… contre les dominant.e.s ! Mais « oui aux industries de mort! Oui à l’exploitation et à la guerre ! Oui au saccage de la faune et de la flore! ». Bande d’ordures !

C’est donc une bonne occasion de rappeler le rôle néfaste de la CGT, qui se place une fois de plus au service du pouvoir, en se mobilisant aux côtés des chasseurs, pour défendre l’armée et la valeur travail au détriment de l’environnement et des espèces (humaines et non-humaines) qui l’habitent. 

This entry was posted in A bas le travail, Antimilitarisme and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.