Berne, Suisse : Visite nocturne chez une pièce-maitresse du système carcéral

Le 19 mars au matin à Berne, nous avons rendu une petite visite à CSD Ingenieure, dont les bureaux sont situés dans la Hessstrasse, pour visibiliser leur implication dans l’agrandissement de la prison [pour étrangers] de Bässlergut. Nous avons sprayé les murs et les portes avec « Sabotons les profiteurs du système carcéral de CSD » / « Abattons Bässlergut » et englué la serrure de la porte d’entrée.

Pour cette visite, nous aimerions transmettre à CSD Ingenieure un message public destiné aux entreprises impliquées dans l’agrandissement de la prison de Bässlergut.

Aux membres de la direction de CSD Ingenieure.

Votre entreprise participe à l’agrandissement de la prison de Bässlergut. Vous faites donc partie d’un projet de construction qui fera en sorte d’enfermer à l’avenir encore plus de gens.

Ceci n’est pour vous qu’une énième commande qui vous permettra de remplir vos caisses, tout en vous jetant aux pieds des dominants. Mais ce chantier et tous les mécanismes qui se manifestent ont, pour beaucoup de gens, des conséquences profondes.

Vous pouvez vous auto-persuader encore longtemps que vous n’avez aucune responsabilité là-dedans, que ce n’est qu’une commande, que personne ne veut porter la responsabilité de tous ces qui sont enfermés, expulsés, humiliés, tout comme personne n’est responsable des bombes larguées.

Mais en réalité, vous construisez cette prison, les autorités la commandent, les flics et la justice la remplissent et le personnel veille à ce qu’elle fonctionne le mieux possible.

Donc vous pouvez aussi faire face à cette responsabilité et vous retirez publiquement de ce projet de construction – et le vaurien Baschi est capable de faire lui-même tout le sale boulot.

Mais tant que vous ne le faites pas, vous n’avez pas besoin de vous étonner sur le fait que des gens, se sentant eux-mêmes menacés par ces cellules ou n’acceptant pas que des gens soient enfermés et expulsés, et vous signifie concrètement cette responsabilité.

Vous pouvez prendre une décision.

Jusqu’à présent, nous ne vous saluons absolument pas.

[Traduit de l’allemand de Barrikade.info]

This entry was posted in Actions directes, Contre la société de contrôle et de surveillance, Contre les frontières, Feu aux prisons and tagged , , , , . Bookmark the permalink.