Montréal, Québec : La guerre aux riches et leurs commerces continue de plus belle !

Coucou les bobos !

Dans la nuit du 19 mai, nous avons décidé de nous rassembler pour attaquer le restaurant Ludger, le bureau de Projet Montréal et le IGA de Saint-Henri.

Si nous avons attaqué le Ludger, ce n’est pas seulement pour dénoncer les plats trop chers qu’on y sert, mais pour s’attaquer au mode de vie des jeunes professionnels yuppies qui viennent envahir les quartiers populaires avec tout leur fric et qui contribue largement à l’exclusion des pauvres dans le quartier.

Si nous avons attaqué le bureau de Projet Montréal ce n’est pas seulement pour leur rôle dans la gentrification du quartier en sortant l’argument de la mixité sociale et en favorisant l’implantation de nouveaux commerces et de nouveaux projets de condos. Nous avons attaqué le bureau car c’est le monde politique au grand complet qu’on voulait attaquer. Nous refusons d’être représentés et diriger par quelqu’un-e d’autre, que ce soit le premier ministre ou un député d’arrondissement. Nous sommes maîtres de notre propre vie.

Si nous avons attaqué le IGA ce n’est pas seulement parce que la bouffe y est trop cher, mais parce que nous croyons que bien manger ne devrait pas être un luxe, mais quelque chose de gratuit et accessible à tous et à toutes. Dans ce quartier, certaines personnes ont faim et nous ne voulons pas être des observateurs désolés de la situation.

Nous sommes parfaitement conscient-es qu’en s’attaquant à ces cibles, ce ne sont pas les grandes institutions capitalistes qui ont été visées. Il reste que ces commerces sont le reflet, à plus petite échelle, d’un monde qui favorise toujours les plus nantis face aux plus pauvres qui subissent toujours plus la misère. C’est pourquoi nous avons voulu pendant un instant renversé l’ordre des choses et faire comprendre à ces gens qu’ à force de se faire piétiner dessus chaque jour nous pouvons aussi mordre. Nous voulons une vie riche, pas une vie de riche.

Nous avons été réjoui-es le lendemain matin en voyant dans les nouvelles que d’autres commerces avaient été attaqués dans la même nuit à Verdun [1].

P.S: On espère ne pas avoir trop déranger votre petit souper du vendredi.

Des insoumi-ses

[Publié sur Montreal Counter-Information]

NdSAD:

[1] La presse canadienne a fait état de ces attaques anti-embourgeoisement à St-Henri qui ont été revendiquées dans ce communiqué. Un article de radio canada, en date du 20 mai, précise que les dégâts causés contre les commerces ne se sont pas limités au quartier de St-Henri, mais ont aussi visé le quartier ‘Verdun’ au cours de la même nuit: « Au moins cinq vitrines de commerces ont été brisées sur la rue Wellington dans le quartier Verdun à Montréal. » Un exemple des dommages sur un des commerces du quartier:

Les attaques contre ces nouveaux commerces sont récurrentes depuis plusieurs années à Montréal, que ce soit à St-Henri, Hochelaga ou dans d’autres parties de la ville où les riches étendent leur contrôle et leur pouvoir.

 

This entry was posted in Actions directes, Anti-électoral, Contre l'aménagement du territoire et l'embourgeoisement des quartiers, Contre la société de contrôle et de surveillance and tagged , , , , . Bookmark the permalink.