Nîmes (Gard) : Histoire peu banale d’un fraudeur des transports – 25 février 2020

Deux bus de la ville ont été pris pour cible, dans la matinée de ce mardi 25 février, à hauteur du quartier du Chemin-Bas d’Avignon à Nîmes.

Les deux bus ont eu plusieurs vitres brisées. Un homme d’une trentaine d’années a rapidement été interpellé par les forces de police et placé en garde à vue. Il a expliqué aux enquêteurs qu’il était un habitué des bus de la ville qu’il prenait sans payer. Il a été destinataire de plusieurs procès-verbaux. Des PV qu’il n’aurait pas payé et qui se sont soldés par la venue d’un huissier à son domicile…

Il explique avoir attaqué les bus en réponse au harcèlement que lui ont récemment fait subir les percepteurs de l’Etat.

« Il était recherché pour une précédente condamnation à 14 mois de prison« , complète Patrick Bottero, le vice-procureur de permanence. Une ancienne condamnation qui pourrait le conduire dans la soirée en détention outre sa nouvelle procédure pour les dégradations sur les bus Tango. »

[Repris de ObjectifGard, 25.02.2020]

This entry was posted in Actions directes, Répression and tagged , , , , . Bookmark the permalink.