Contre Noël, fête chrétienne et commerciale

Arc-et-Senans (Doubs) : Gâcher leurs festivités – 25 décembre 2019

Le maire d’Arc-et-Senans, Jacques Maurice, a décidé de porter plainte à la gendarmerie après avoir découvert que des décorations de Noël de la commune avaient été vandalisées.
« 
Un bonhomme de pain d’épice, un père Noël ou encore un sapin en bois, érigés par les services communaux sur l’espace entre la mairie et la salle polyvalente, ont été mis à mal. Les vandales ont agi en pleine nuit de Noël, entre 4 et 5 heures du matin selon la mairie, qui dispose d’une caméra sur le site. Le maire a également constaté des traces de rodéo en voiture, qui ont abîmé les pelouses de la place et les terrains avoisinants. Selon la mairie, le préjudice pour la commune peut être évalué à environ 2500 euros. » (FranceBleu, 27.12.2019)

Nort-sur-Erdre (Loire-Atlantique) : une balade sur les toits du supermarché le soir du réveillon – 25 décembre 2019

Dans la nuit du mardi 24 au mercredi 25 décembre, une personne entièrement vêtue de noir a grimpé sur le toit de l’Intermarché. Elle a arraché les transformateurs et les fils électriques de l’enseigne, ainsi que les décorations de Noël dont certaines pendaient, hier matin, du toit devant la vitrine de l’entrée du magasin.
« Grâce aux caméras de vidéo surveillance, on peut suivre le trajet de cette personne. Cela s’est passé le 24 décembre, vers 23 h, déclare Xavier Petit, directeur de l’intermarché. Dans l’immédiat, tout a été mis en sécurité, des électriciens vont intervenir très rapidement pour tout remettre en état. La gendarmerie a été prévenue. » (Ouest-France, 27.12.2019)


Dijon (Côtes-d’Or) : la crèche de l’église Notre-Dame souillée trois fois en une semaine

Les différents actes blasphématoires ont eu lieu dans la nuit du 18 au 19 décembre, dans celle du 19 au 20 puis dans celle du 24 au 25. Selon le père Emmanuel Pic, curé de la paroisse, des sacs-poubelles et des ordures ont été éparpillées sur la représentation de la Nativité.

« En arrivant ce 25 décembre, poursuit le père Pic, un des sacristains a vu une personne s’éloigner de la représentation. « Ce sont des cadeaux pour le petit Jésus », aurait lancé l’individu. Après chacune des dégradations, la Nativité a été nettoyée. De plus, le curé de Notre-Dame a, à chaque fois, déposé des pré-plaintes en ligne, qui doivent être enregistrées la semaine prochaine. » (LaCroix, 26.12.2019)


Saint-Eloy-les-Mines (Puy-de-Dôme) : les icônes de la crèche décapités – 18 décembre 2019

Dans la nuit du mardi 17 au mercredi 18 décembre, la crèche et les décorations de Noël de la commune de Saint-Eloy-les-Mines, situées place Charles-de-Gaulle, près de la halle du marché, ont été vandalisées.
« Plusieurs santons de taille humaine, dont ceux représentant Marie, Joseph et des Rois mages, ont été détruits. Des têtes ont été arrachées ainsi que des bras. Des habits ont été détériorés. L’ange de l’enfant Jésus, censé arrivé le 25 décembre au matin, a été piétiné. Au niveau de la mairie, des guirlandes de Noël ont été abîmées, d’autres ont été dérobées.
C’est la première fois que la crèche de la ville est installée en extérieur, explique la maire Marie-Thérèse Sikora. Auparavant, elle était située dans la galerie marchande. » (france3, 18.12.2019)


Toulouse : L’imprévu contre les cathos tradi – 14 décembre 2019

Comme souvent le samedi après-midi, des manifestant.e.s étaient pourchassé.e.s dans les rues de Toulouse. Mais ce 14 décembre, le hasard a voulu qu’une partie du cortège arrive sur la place Saint-Georges, où se tenait une crèche de Noël vivante, organisée par l’association Vivre Noël autrement. Cette association, que le maire LR J-L. Moudenc présente comme « laïque », est directement issue de la branche traditionnaliste de l’église, comme l’a confirmé un article de IAATA.info, intitulé « Ni Dieu, Ni Dépêche, Ni Moudenc ».
Vers 16h, la cérémonie religieuse est interrompue par une cinquantaine de personnes sous les huées telles que « Stop aux fachos », des slogans anticapitalistes ou encore le classique « à bas l’Etat, les flics et les fachos! ».
« La représentation avait débuté, dans le calme, à 15 heures avec une crèche vivante « à l’ancienne » organisée par l’association Vivre Noël autrement, qui bénéficiait pour l’occasion du prêt de moutons d’une « ferme solidaire » de la région, destinée à réinsérer des personnes sans emploi. » (LaCroix, 15.12.2019)


Tessy-Bocage (Manche) : Le maire fait le shériff et se mange des coups – 10 décembre 2019

Ce mardi 10 décembre, aux environs de 20 heures, le maire de Tessy-Bocage (Manche), Michel Richard, participe à un repas organisé dans la salle des fêtes de la commune quand son adjointe aperçoit deux individus en train de saccager des décorations de noël installées dans la rue. « J’ai réagi comme tous les maires« , raconte l’intéressé qui sort immédiatement du bâtiment pour interpeller verbalement les deux vandales.
« Je me suis approché de l’un d’eux et le deuxième m’a sauté dessus par l’arrière et m’a plaqué au sol. Il m’a donné des coups de pied alors que j’étais immobile au sol et que je ne pouvais pas me défendre. »
Les individus ont ensuite pris la fuite. Très rapidement, son épouse vient lui porter secours. Le couple décide de suivre les deux jeunes hommes en voiture « pour voir où ils allaient« . Les deux individus ont finalement été interpellés par les forces de l’ordre. (France3, 11.12.2019)

 

This entry was posted in Actions directes, Contre toutes les religions and tagged , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.