Allemagne : Pavés, flammes ou bris de vitres pour les flics et les vautours de l’immobilier – 30 janvier/2 février 2020

Berlin: Week-end endiablé contre les condés – 31 janvier, 1er et 2 février 2020

Dans la nuit du 1er au 2 février, une patrouille de police a été attaquée à coups de pavés à Bethaniendamm, en direction de la Köpenicker Straße, dans le quartier de Kreuzberg. Pare-brise et vitres latérales du véhicule ont volé en éclats. Le flic, qui était assis à l’avant sur le siège passager, a été blessé à la main et a dû être transporté à l’hôpital en ambulance. Cette attaque a été revendiquée dans un texte (traduit et reproduit en fin d’article)  en mémoire de Maria, habitante de Kreuzberg assassinée chez elle par les flics quelques jours auparavant.
Les médias berlinois (dont la RBB) fait état d’une « manif non-déclarée de 70 personnes cagoulées » qui a déambulé dans Kreuzberg en début de soirée samedi 1er février. Le cortège sauvage, avec une banderole du lieu menacé d’expulsion (Le Liebig34), est notamment passé par la Bergmannstraße: des slogans contre les flics ont retenti, des feux d’artifice éclairé le quartier, des immeubles ont été tagués et la vitre d’un distributeur de billets recouverte de peinture. En tout, 14 personnes ont été interpellées, quelques unes pour « atteinte à l’ordre public » et « dégradations » mais la plupart l’ont été pour « dissimulation du visage« .

Dans la nuit de vendredi à samedi (31 janvier-1er février) dans le quartier de Friedrichshain, des flics qui patrouillaient dans la Rigaer strasse se sont mangé plusieurs pavés. Un uniforme a été blessé à la main par des éclats de verre. Au total, quatre véhicules de police ont été endommagés (ainsi que six autres véhicules de particulier). Il y a eu deux arrestations pour cette attaque: il s’agirait d’un lanceur de pierre cagoulé présumé et un jeune de 19 ans qui a tenté d’empêcher son arrestation.
Toujours au cours de cette même nuit, la voiture personnelle d’une policière, qui se trouve être la femme de
l’adjoint au maire du district de Neukölln, Falko Liecke (CDU), a été incendiée. Ce samedi vers 5h40, la voiture garée à côté de leur domicile dans le quartier de Treptow a entièrement brûlé:
“Nous avons été réveillés par un grand boum” a dit Liecke. Il suppose que le feu pourrait avoir quelque chose à voir avec le travail de sa femme ou le sien. Il s’engage contre l’extrêmisme de gauche et les criminels de grandes familles d’origine arabe. “Un large spectre de personnes ne partagent pas mes positions” affirme-t-il.

La voiture de la keuf devant son domicile à Treptow


Berlin, Allemagne : Une voiture de patrouille attaquée à Kreuzberg – 2 février 2020

Dans la nuit de samedi à dimanche (01-02.02), nous avons caillassé une voiture de patrouille sur le Bethaniendamm. Comme le conducteur, dans une prétention démesurée de départ, a gentiment freiné, nous avons pu détruire le pare-brise et les vitres latérales.

Cela doit être compris comme une réponse directe aux attaques de nos manifs ce week-end. Que ce soit par les provocations et les tabassages lors de la manif anti-sécuritaire du vendredi ou au cours de la manif spontanée de samedi à Kreuzberg.

Même si vous êtes en train de vous monter la tête dans votre congrès avec vos délires d’État policier, vous pouvez être sûrs d’une chose : nous créerons toujours des moments où le rapport de forces est en notre faveur et nous saurons en faire quelque chose.

Vous pouvez nous tuer, mais l’idée de la liberté ne mourra jamais.

VENGEANCE POUR MARIA!

Le véhicule de police caillassé dans la Rigaerstrasse … (dans la nuit du samedi 31.01 au dimanche 01.02)

[Traduit de l’allemand de chronik]


Berlin : visite chez Völkers&Engel – 4 février 2020

Au petit matin du mardi 4 février 2020, nous avons exprimé notre rage contre la gentrification par des coups de marteaux. Pour cela, nous avons cherché un exemple typique de la gentrification à Berlin : au carrefour de la Kolmarer Strasse et de la Knaakstrasse, où non seulement les loyers explosent en raison de la rénovation, mais où Völkers&Engel ont également emménagé au rez-de-chaussée. Engel und Völkers se font leur fric sur des appartements en copropriété et par l’entremise de yachts et d’avions. Nous exigeons l’arrêt de la spéculation des espaces d’habitation dont il y a besoin d’urgence et nous sommes solidaires de toute attaque contre la gentrification.

[Traduit d’indymedia, 04.02.2020]


Berlin : Deux ennemis (ardents défenseurs de la propriété) attaqués en une nuit – 30 janvier 2020

Dans les premières heures du matin avant le procès d’expulsion contre le Liebig34, « deux ennemis de classe » se sont faits détruire leurs vitres: la première cible était l’agence immobilière ‘Pandion4Living’ au Velodrom: la deuxième la permanence du député de la CDU Stephan Lenz de la Lychener Str. Stephan Lenz, en tant que membre de la présidence de la chambre des députés, membre de la commission G10, porte-parole de la fraction de la CDU pour la « protection de la constitution » et officier de réserve de la Bundeswehr, est à évincer de Prenzlauer-Berg.

Extraits du communiqué: C’est désormais la deuxième fois en l’espace de quelques mois que ces deux bureaux sont attaqués, une méthode efficace pour augmenter les frais d’assurance, de nuire à l’image du quartier et ça les agace. […]
Notre rage envers nos ennemis, qu’ils se planquent dans des agences immobilières ou à la chambre des députés est suffisamment grande pour que nous leur donnions un deuxième coup, et pourquoi pas aussi un troisième et un quatrième? »


Berlin : Surprise pour l’avocat de la plus grosse crapule de l’immobilier de la ville – 30 janvier 2020

L’avocat Ferdinand Wrobel, qui défend depuis des années un des plus gros trous du cul de l’immobilier de la ville, Padowiz (racheteur de la maison Liebig34 et responsable de la procédure d’expulsion qui vient de commencer), s’est fait détruire sa bagnole : sa voiture Seat immatriculée B-WR 2016 a été prise pour cible avec marteau, mousse expansive, acide butyrique et peinture, en raison de son rôle majeur joué « au sein de la machine capitaliste des expulsions de logement. Sur le site internet de son cabinet d’avocats « Lascar Legal » il est dit: « M. Wrobel conseille la plupart du temps sur les question de droits civils liées au droit immobilier. Son expertise comprend la structuration juridique et le développement de porte-feuilles de locaux commerciaux et résidentiels. M. Wrobel représente en particulier les bailleurs, les propriétaires fonciers et les syndics d’immeuble. 
A toute personne qui gagne de la thune sur le dos des locataires de cette ville, qui pense que les projets autogérés doivent disparaître: change de métier ou mets tes expertises juridiques à l’avenir au service des locataires. Réfléchis bien à cela lorsque toi et tes gardes du corps se rendront au procès du Liebig34 en taxi. Liebig34 reste! Nous restons tou.te.s! »

[Traduit de l’allemand de chronik]


Munich : Le véhicule d’un flic reste à plat sur le bord de la route.

Ces derniers jours, on a pu voir une voiture avec ses quatre pneus à plat à proximité de la Bonner Platz à Munich. Par ailleurs, des observateurs attentifs ont également remarqué un insigne de la DPolG (Syndicat de la police allemande) sur le pare-brise. On peut supposer qu’ici quelqu’un a mis à plat la voiture d’un flic. Bien fait pour lui !

[Traduit de l’allemand d’indymedia]

This entry was posted in ACAB, Actions directes, Contre l'aménagement du territoire et l'embourgeoisement des quartiers, Contre la société de contrôle et de surveillance, Répression and tagged , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.