Hambourg, Allemagne : Actualisations sur la situation des deux compagnons incarcérés (Parkbank) – 27 juillet 2019

Refus de distribution du courrier pour les deux compagnons incarcérés des bancs publics

Depuis presque trois semaines, nos deux compagnons des bancs publics sont maintenant en prison. Les examens de détention provisoire qui devaient avoir lieu la semaine dernière ont été reportés à plus tard par les avocats pour des raisons stratégiques. Restez attentif.ve.s aux nouvelles annonces!

De plus, encore aucun courrier ne leur a été distribué jusqu’à présent. Aucune lettre, aucune carte postale, aucun mot affectif écrit ne leur est parvenu. Et ce n’est pas parce qu’il n’y a pas eu de courrier mais parce que les autorités ne leur transmettent pas.

C’est pourquoi, maintenant plus que jamais:
Montrez votre solidarité, soutenez les prisonniers!
Envoyez du courrier et des mots puissants. A un moment donné, le courrier doit être autorisé à passer.
Le courrier peut être envoyé à l’adressse suivante de la LIZ:

  • « Die 3 von der Parkbank »
    Libertäres Zentrum LIZ
    Karolinenstraße 21
    Hinterhaus
    20357 Hamburg

[Traduit de l’allemand de indymedia, 27.07.2019]


Les 2 compagnons de Hambourg restent en prison pour le moment

Il y a deux semaines, 3 compagnons ont été contrôlés et arrêtés la nuit. Les flics les accusent d’être porteurs d’accélérateurs et de planifier des crimes dans le cadre du 2e anniversaire du sommet du G-20 de 2017 à Hambourg. Deux jours plus tard, deux compagnons ont reçu l’ordre d’être placés en détention provisoire. Le troisième compagnon a été libéré sous certaines conditions.

Aujourd’hui (23.07.07.), l’examen de la détention provisoire a été reporté en raison de la situation globale du dossier. Pour l’un des compagnons, le jeudi 25.07., pour le second, la date n’est pas encore certaine.

Nous sommes en colère parce qu’ils nous ont pris nos compagnons et les ont enfermés. Nous n’en avons rien à foutre des catégories de culpabilité ou d’innocence et espérons qu’ils ne se sentent pas trop seuls derrière les murs de la prison. Montrez votre solidarité avec les deux et votre colère aux autorités  !
La prison est une institution qui n’est pas conçue pour « rendre justice ». Elle s’adresse aux personnes défavorisées, aux migrants et aux fugitifs sans papiers ou avec de faux papiers. Et d’ailleurs, les prisons sont construites pour les rebelles qui se révoltent contre ce monde.

Liberté pour nos compagnons !
Liberté pour tous les prisonniers !

[Reçu par mail, 23.07.2019]

 

This entry was posted in Feu aux prisons, Répression, solidarité and tagged , , , , . Bookmark the permalink.