Bruay-sur-l’Escaut (Nord), France : Leur sécurité, ce sont des noms et des adresses – 4 avril 2019

« Dans la rue, seule sa maison a fait l’objet de dégradations, tant et si bien qu’il y voit un acte ciblé. L’adjoint [à la sécurité du maire] de Bruay-sur-l’Escaut a déposé plainte contre X après avoir découvert, jeudi [4 avril] au petit matin, que toute sa façade avait été taguée. »

Dans un article en accès payant de la Voix du Nord publié le 4 avril dernier, on apprend que l’adjoint à la sécurité du maire a reçu de la visite dans la nuit du 3 au 4 avril 2019. La petite particularité, c’est que, conscient de la sale besogne (de flicage de la population et de harcèlement des pauvres et autres indésirables) qu’il accomplit chaque jour, il connaît d’avance les motivations du ou des vandales. Il y a beau ne pas avoir de slogans explicites, ce politique au service de l’ordre existant est la seule personne à même de savoir les raisons de cet habitant de la rue à avoir été ciblé par ses gribouillis multicolores à la bombe de peinture.

« Francis Legrand, l’adjoint à la sécurité de Bruay-sur-l’Escaut [depuis 2014], ne voit rien d’autre derrière les gribouillis rouges, gris, noirs, recouvrant la totalité de sa façade en briques – la seule maison de la rue Louise-Michel à avoir été ainsi peinturlurée. «  C’est complètement en lien avec mon mandat d’adjoint  », assène-t-il. [Il y a également eu] des dégradations perpétrées précédemment sur sa voiture personnelle, et sur celles, personnelles aussi, de policiers municipaux […] »

This entry was posted in ACAB, Actions directes, Contre la société de contrôle et de surveillance, Répression and tagged , , , , . Bookmark the permalink.