Allemagne : De Leipzig à Hambourg, les vitres de la ville des riches volent en éclats – Fin Mars 2019 [Mis-à-jour]

Hambourg : Attaque contre deux agences immobilières de la Elbchaussee

Ca a de nouveau pété sur le célèbre boulevard !

Dans la nuit du 28 au 29 mars 2019 à Hambourg, les vitres de deux agences immobilières de la principale rue d’émeute qu’est la Elbchaussee ont été détruites.

Contre la ville des riches !

Cela nous a réjoui de constater que, lors de cette même nuit, d’autres enragés ont attaqué le tribunal de Barmbeck [1].
Il ne reste plus qu’à s’impliquer:
Aucun répit pour le procès-spectacle du G20, soutenez les prisonniers, Ana et Arthur fermez vos gueules !

La solidarité signifie continuer la lutte !

[Traduit de l’allemand de Indymedia, 30.03.2019]


Voici ce qui est dit au sujet de cette attaque dans l’organe de propagande d’Etat, le ‘Hamburger Morgenpost’ via Chronik:

Dans la nuit du 28 au 29 mars, vers 2h40, les vitres de plusieurs bâtiments de la Elbschaussee ont été attaqués par des jets de pierres. La vitrine d’une agence immobilière et les vitres d’un bâtiment vide ont subi de gros dégats. la vitrine d’une autre agence immobilière, plus loin sur la Elbchaussee, n’a été que superficiellement dégradée. 

Un témoin, qui a été alerté par le bruit des éclats, a appelé la police. Il aurait vu quatre silhouettes, de sombre vétues, fuir à travers le parking vers la Klopstockstraße.

NdT:
[1] Le tribunal de Barmbeck a été attaqué lors de cette même nuit, afin d’adresser des salutations solidaires à Loïc, incarcéré à la prison d’Holstenglacis de Hambourg pour les émeutes de la Elbchaussee début juillet 2017. « Après avoir brisé une vitre, nous avons déposé deux fumigènes à l’intérieur, dans l’entrée. Chaque composante des autorités répressives de Hambourg reste la cible de notre rage contre les rapports de la domination et le visage autoritaire de la société ». Le communiqué en entier sur chronik.


Leipzig : vitres détruites par rage contre la gentrification

Il y a quelques jours, nous avons brisé les vitres du 37 de la Naumburger Str. Au cours de ces dernières années, il est devenu impossible pour les gens qui y vivaient de continuer à y habiter, les forçant à déménager. L’habitation est désormais en cours de rénovation. De moins en moins de gens pourront se permettent d’y habiter par rapport à avant.
Expulsion et revalorisation urbaine : non !

[Traduit de l’allemand de Indymedia, 30.03.2019]

 

This entry was posted in Actions directes, Contre l'aménagement du territoire et l'embourgeoisement des quartiers and tagged , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.