Grenoble et sa région, France : Attaques incendiaires contre JC-Decaux – 8 et 12 février 2019

[D’après plusieurs articles de presse: vers 3h mardi 12 février, une partie du bâtiment commercial de la société JC-Decaux, situé 2 rue d’Arcelle à Fontaine (Isère) dans la Métropole de Grenoble, est partie en fumée. Un local de 50 m2 a été totalement détruit par les flammes, tandis que les fumées en ont endommagé 100 autres (selon France 3)… sur les 3.000 m² dans lequel sont entreposés et entretenus les abribus de l’agglomération grenobloise ainsi que les panneaux publicitaires. Le Dauphiné affirme pour sa part que « 3 000 autres mètres carrés ont été recouverts de suie ». Entre six (France Bleu) et dix employés (France 3) de la société (sur les 35 du service) n’ont pas pu travailler ce mardi, se retrouvant au chômage technique pour la journée. La police a trouvé des traces d’effraction qui orientent les enquêteurs vers la piste criminelle (mais France3 parle « d’origine de l’incendie indéterminée », et le Daubé d’un « incendie dont on ignore l’origine »). Quelques nuits auparavant, un utilitaire de la multinationale avait été réduit en cendres à Grenoble. Voir le communiqué de revendication ci-dessous]

Un JC Dec’ en moins !

Incendie d’un utilitaire JC Decaux à Grenoble dans la nuit de jeudi 7 à vendredi 8 février.

Des messages publicitaires qui nous sollicitent en permanence.

Des multinationales et grandes entreprises dont l’existence nous enrage.

Leurs véhicules sérigraphiés dans les rues qui nous incident à les saboter.

JC Decaux comme les autres, on aime les voir en flamme.

(Soit dit en passant, on le trouve plus joli l’entrepôt JC Decaux depuis ce mardi.)

Soutien à tou·t·e·s les saboteureuses, les incendiaires, celleux qui luttent (en dehors ou enfermé·e·s).

[Publié sur indymedia nantes, 13.02.2019]

This entry was posted in Actions directes, Contre la science et la technologie and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.