Lisbonne, Portugal : Réponses incendiaires à la besogne policière – 22 janvier 2019

Un commissariat et plusieurs véhicules ont été endommagés par l’explosion de cocktails Molotov dans une série d’incidents en banlieue de Lisbonne dans la nuit de lundi à mardi, a annoncé la police au lendemain d’affrontements en marge d’une manifestation contre les violences policières.

« Trois cocktails Molotov ont été lancés contre un commissariat » du quartier de Bela Vista, dans la commune de Setubal située au sud de la capitale portugaise, a annoncé la police dans un communiqué, en précisant que ces « actes de vandalisme » n’avaient fait aucun blessé.

Dans la banlieue nord, une autre série d’attaques, « également avec des cocktails Molotov », a endommagé une dizaine de voitures dans les communes d’Odivelas et Loures, a précisé la police qui a interpellé quatre suspects dont l’un, âgé de 18 ans, a été placé en garde à vue. « La police continue d’enquêter sur ces deux incidents et, à ce stade, rien n’indique qu’ils soient liés à la manifestation » de lundi dans le centre de Lisbonne, a-t-elle ajouté.

Quatre personnes ont été arrêtées lundi soir après des heurts à la fin d’une manifestation qui a mobilisé quelque 200 personnes dénonçant le racisme et les violences policières devant le ministère de l’Intérieur. Au moment de la dispersion de cette manifestation en début de soirée, plusieurs manifestants se sont dirigés vers une avenue chic du centre de
Lisbonne, l’Avenida da Liberdade, et y ont vandalisé plusieurs véhicules avant de se heurter aux forces de l’ordre qui ont riposté avec des tirs de balles en caoutchouc.

Cette manifestation avait été convoquée en réaction à une intervention musclée de la police dimanche à Seixal, dans la banlieue sud de Lisbonne, pour mettre fin à une rixe dans un quartier sensible où vit une importante communauté issue des anciennes colonies africaines du Portugal.

 

This entry was posted in ACAB, Actions directes, Répression, solidarité and tagged , , , . Bookmark the permalink.