Madrid, Espagne : Sabotages de DAB en solidarité avec les anarchistes arrêtés fin octobre

Ci-dessous les revendications de deux attaques contre des distributeurs de billets de banques qui se sont produites à Madrid. Pour rappel, deux compagnons ont été arrêtés le 29 octobre dernier à Madrid, accusés d’avoir incendié un DAB de l’agence Bankia début avril 2018. La solidarité à travers l’attaque, en reproduisant le même acte offensif pour lequel les deux compagnons sont poursuivis, reste le meilleur moyen pour briser l’isolement de la répression, de montrer que ce n’est pas en poursuivant devant les tribunaux l’action directe destructrice qu’elle s’arrête pour autant, que les compagnons, placés sous contrôle judiciaire à la fin de leur garde à vue, ne sont de fait pas seuls…


Madrid, Espagne : Sabotage de DAB en solidarité avec les compagnon.ne.s détenu.e.s

Dans la nuit du 11 au 12 novembre, 20 distributeurs automatiques de billets ont été sabotés au marteau dans le nord de Madrid. Que l’action anarchiste soit multipliée par chaque coup donné par l’Etat. Cette solidarité est plus que des mots.

Salutations aux personnes touchées par la répression du 29 octobre dernier pour d’autres attaques contre des institutions bancaires. Force et affection pour notre compagnonne Lisa, détenue par l’État allemand pour braquage de banque à Aix-la-Chapelle.

Pour l’anarchie.

[Traduit de l’espagnol de contramadriz]


Madrid, Espagne : Distributeurs de banques et horodateurs explosés – 10 novembre 2018

Samedi 10 novembre, nous avons détruit les écrans de sept distributeurs de billets de banques et de deux horodateurs dans les zones de Embajadores et de Chamberí, à Madrid.

Nous ne savons pas si les dégâts économiques qu nous avons causés étaient importants, cela ne nous importe peu. Bien sûr, cela nous a fait plaisir. Détruire les symboles du capital est simple: un objet lourd, contondant, se trouvant pratiquement sur n’importe quel trottoir. L’imagination, les cibles ne manquent pas !

Réinvente tes loisirs, éclate les banques !

Vive l’anarchie !

[Traduit de l’espagnol de Contramadriz, 16 noviembre 2018]


Madrid: Distributeur en flammes à Carabanchel

Vendredi soir: (09.11.2018) alors que la majorité de citoyen.ne.s se reposait ou fêtait sous la forme de loisirs ennuyeux et répétitifs leur aliénation systématique à leur semaine d’exploité.e, un DAB a brûlé à Carabanchel, éclairant un moment le calme apparent et la sérénité de la nuit madrilène.

Nous n’utiliserons pas d’espace dans ce texte pour décrire les multiples misères de ce système, nous ne désignerons pas les responsables par écrit. Nous avons décidé, dans ce cas avec le feu, de le faire d’une autre manière.

Nous n’avons pas besoin de prétextes, leur calendrier nous ennuie et cela nous exaspère d’avoir à répondre aux coups répressifs. La petite attaque et le sabotage font partie de notre pratique, tout comme bien d’autres choses que nous essayons d’expérimenter en recherchant des relations sans autorité et en s’affrontant à elle, celles et ceux qui la défendent et l’exercent.

Pour cette raison, nous ne revendiquons pas toutes nos petites « farces nocturnes ». Mais cette fois, nous voulions réagir rapidement aux récentes arrestations à Madrid et en profiter pour envoyer de la force aux compagnon.ne.s récemment persécuté.e.s partout dans le monde (Peralta au Mexique, Scripta Manent en Italie, G20 de Hambourg…) et à toutes les personnes qui ont pris position dans cette guerre.

L’anarchie, c’est la solidarité, mais aussi l’attaque !

[Traduit de l’espagnol de Contramadriz, noviembre 16, 2018]

This entry was posted in A bas le travail, Actions directes, Répression, solidarité and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.