Dortmund, Allemagne : Perquisition chez l’hébergeur des données fuitées d’Ingérop

On a remarqué que depuis hier soir, les données d’Ingérop (sous-traitant du projet Cigéo) ne sont plus accessibles sur Internet. D’après plusieurs articles de la presse allemande, et notamment celui-ci (en allemand), l’hébergeur des données (Systemausfall) a subi hier à 20h une perquisition de la police allemande à Dortmund. La perquisition aurait été justifiée par l’hébergement de données provenant d’une entreprise française, notamment des plans de prisons françaises et de la centrale nucléaire de Fessenheim [1].

En réponse à la perquisition, la version allemande de la plateforme Indymedia a publié un appel à une manifestation ce soir à 19h à Dortmund (en allemand). On y apprend notamment que la perquisition a touché de nombreux autres groupes et associations qui avaient leurs locaux sur place (les flics allemands en auraient profité).

Solidarité avec les personnes touchées par cette perquisition.

[Publié sur Les Monstres de Cigéo, jeudi 5 juillet 2018]

NdSAD :

[1] une partie de ces documents est disponible à cette adresse.

This entry was posted in Anti-nucléaire, Contre la société de contrôle et de surveillance, Contre-Information, Répression and tagged , , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire