Allemagne : Appel à la solidarité après une nouvelle vague de perquis’ et d’arrestations en lien avec le G20 à Hambourg – 28 juin 2018

Jeudi 28 juin, l’Etat allemand continue de se venger des émeutes lors du G20 à Hambourg en juillet 2017. Il a envoyé ses flics perquisitionner 13 appartements dans cinq Länder différents, que ce soit en Hesse, Rhénanie du Nord-Westphalie, en Basse-Saxe et à Hambourg. En Hesse, quatre hommes, âgés de 17 à 21 ans, ont été arrêtés et accusés d’avoir pris part aux émeutes à Altona à l’aube du 7 juillet 2017. Tous étaient sous le coup d’un mandat d’arrêt émis par le tribunal d’Hambourg. Les deux plus jeunes, qui étaient encore mineurs au moment des faits, ont été transférés le jour même à la prison pour mineurs de Hannovre. A Cologne, une femme de 19 ans et un homme de 32 ans ont été arrêtés, accusés d’avoir pris part au pillage et au saccage d’un supermarché

*****

Aujourd’hui (28 juin 2018), il y a eu une fois de plus des perquisitions d’apparts et des arrestations en lien avec le sommet du G20 à Hambourg.

D’après les médias, treize endroits ont été perquisitionnés à Francfort/M, Offenbach, Rossbach, Cologne, Hambourg, Oldenbourg, Dudenbüttel et six personnes arrêtées.

Quatre des six personnes ont été arrêtées pour « Participation à une association de malfaiteurs » en lien avec la manif de la Elbchaussee dans la matinée du 7 juillet. Elles sont âgées de 17 à 24 ans et viennent de Francfort sur le Main et d’Offenbach.

De plus, il y a eu des perquisitions chez neuf autres personnes, qui se voient accusées « d’incendies, de troubles à l’ordre public, de résistance et blessures à agents ».

A Cologne, une femme a été arrêtée pour « pillage » et un autre homme a été arrêté dans le cadre des perquisitions, sans que l’on puisse établir un lien direct avec le G20.

Ces coups répressifs ne seront pas les dernières perquisitions et mandats d’arrêt en lien avec le sommet du G20. Les flics tentent avant tout d’intimider les opposant.e.s au G20 par des procédures élargies, afin d’empêcher qu’à l’avenir des affrontements de la sorte ne se reproduisent. La plus belle réponse à cette stratégie serait bien sûr une émeute en bonne et due forme se finissant par de nombreux flics blessés. Malheureusement, il semble très difficile en ce moment de répondre de façon adéquate à la répression. Cependant, le plus important est désormais de se solidariser des personnes ciblées. De réparer les portes des onze personnes, de remettre en ordre leurs chambres, de les écouter, de leur faire don d’un ordinateur, de rassembler de la thune pour les prisonnier.e.s, de leur écrire, etc…

Comme cela a déjà été écrit dans plusieurs textes précédemment, nous nous sommes retrouvé.e.s à Hambourg et avons pu y faire naître des moments sans domination. Nous devrions donc maintenant agir ensemble contre la répression qui suit. Alors soyons toutes et tous solidaires, faisons contre-poids et en sorte de leur compliquer autant que possible la tâche pour nous réprimer. […]

Préparez-vous à d’autres coups répressifs, faites du ménage, laissez les téléphones à la maison,

Faites des actions pour les prisonnier.e.s et les personnes visées par les perquis’ !

La solidarité est une arme !

[Traduit de l’allemand d’Indymedia Deutschland, 28. Juni 2018]


Plus d’infos sur unitedwestand.blackblogs.org

This entry was posted in ACAB, Contre-Information, Répression, solidarité and tagged , , , , , , , , . Bookmark the permalink.