Montréal, Québec : La réunion de la branche locale du parti LREM perturbée

[Dans la soirée de jeudi 12 avril, un groupe de 8 à 15 personnes cagoulées ont fait irruption dans le resto-bar «La Petite Marche», rue Saint-Denis (quartier préféré des expatriés français), où se tenait la réunion du parti LREM. En scandant « bonne fête Emmanuel », le groupe s’est très vite dirigé dans la salle occupée par les fans de Macron:verres cassées, gaz lacrymos dans la gueule des personnes participantes. Une d’entre elles est tombée à terre dans la bousculade et a été hospitalisée. Voici le communiqué de revendication de l’action:]

Bande de bouffons, vous pensiez vraiment qu’on allait laisser votre petite clique faire son événement, pendant que vous essayer de détruire tout ce qu’on construit?

PortéEs par la force de l’appel intergallactique de soutient à la ZAD, nous avons décidé d’intervenir lors d’un 5 à 7 d’En Marche (et oui, ils viennent nous faire chier jusqu’à Montréal) pour rappeler aux macronistes que l’odeur nauséabonde de la marde qu’ils sèment finira toujours par revenir à leurs narines

Tandis que partout en France le gouvernement macron tente lamentablement de mater les grévistes et d’évacuer nos amiEs sur la ZAD et dans les universités, c’était au tour des crapules d’En Marche de se faire expulser.

Alors que notre arrivée festive et nos chants enjoués ont semblés un temps les réjouir, nous avons été surprisEs de leur froideur lorsqu’ils reçurent bombes puantes, pétards et insultes. Nous les aurions cru plus favorables à l’emploi de la violence à voir comment leur monarque déploie ses chiens contre le mouvement.

Nos vie sont belles et elles méritent qu’on les défende.
La résistance est en marche: parce que c’est notre projet!

[Publié sur Montréal Contre-Information]

 

This entry was posted in Actions directes, Anti-électoral and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.