De Chambéry à Angers, les fachos reçoivent de la visite

Dans la nuit du 6 au 7 mars à Chambéry, le local du « Bastion Social » a de nouveau été attaqué: de la peinture rouge a été projetée sur la façade. Par ailleurs, la grille du local a été arrachée et les vitres ont été brisées.

C’est la deuxième fois que ce repaire de fachos est pris pour cible: début février, la façade de ce même local avait été aspergée de peinture rose. Inauguré il y a à peine un mois, on apprend via la presse que les fafs sont également en conflit avec le propriétaire du lieu qui, trompé sur les raisons « sociales » de cette location, veut résilier le bail. Mais il n’y a pas à attendre une quelconque mesure, qu’elle vienne des autorités ou des proprios (qui sont à combattre au même titre que les fachos) : le meilleur moyen pour combattre la peste brune restera toujours l’action directe sans médiation!


Dans la nuit du 5 au 6 mars à Angers, le bar associatif d’extrême droite L’Alvarium, inauguré le 27 janvier avenue Pasteur, a été repeint à l’extincteur. Toute la façade de ce trou à fascistes est désormais recouvert de peinture rouge.

This entry was posted in Actions directes, Contre les cases et autres tentatives identitaires and tagged , , , . Bookmark the permalink.