Madrid, Espagne : Guerre à la spéculation immobilière !

Sabotage de plus de dix serrures d’agence simmobilières à Vallekas

Dans la matinée du 27 décembre 2017, les serrures de plus de 10 sociétés immobilières ont été sabotées dans la quartier de Vallekas et a été peint, de façon très claire, « Guerre à la spéculation ». Ce quartier de Madrid, comme tant d’autres, se voit soumis aux tranformations urbaines qu’imposent le capitalisme et l’Etat. La spéculation immobilière, dont les principaux bénéficiaires sont les agences immobilières, s’accompagne d’une vague de renforcement de la présence policière dans le quartier justifiée par les médias avec le vieux prétexte de la délinquance. L’Etat reprend le flambeau et les partis politiques ont déjà commencé à établir un plan de sécurité pour le quartier, qui comprend une plus forte présence policière et la vidéosurveillance.

Agences immobilières, policiers, politiciens, journalistes, banques… font partie du même système et oeuvrent ensemble à l’aggravation de nos conditions de vie déjà ignobles que le capitalisme nous impose. Il ne s’agit pas de défendre « le quartier » d’autrefois, ni de lutter pour un « quartier durable », mais de tenir tête aux projets imposés auxquels le pouvoir cherche à soumettre les exploités et opprimés, sans oublier que la ville et les quartiers ont toujours été des endroits conçus en fonction des intérêts du capital et de l’Etat.

Contre la spéculation capitaliste: action directe !

Pour l’anarchie!

[Traduit de l’espagnol de Contramadriz, 28.12.2017]

This entry was posted in Actions directes, Contre l'aménagement du territoire et l'embourgeoisement des quartiers, Contre la société de contrôle et de surveillance and tagged , , , . Bookmark the permalink.